VOLLEYBALL – FRANCE : WOUNEMBAINA ET TOURS PLUS QUE JAMAIS LEADERS

Il ne fallait pas tomber dans le piège de la lanterne rouge. Et le TVB ne l’a pas fait. Avec beaucoup de sérieux, les Tourangeaux ont fait respecter la logique en s’imposant en trois sets face à Nice, (26-24, 25-20, 25-22). Ce ne fut toutefois pas si simple, mais cela fait une dixième victoire de rang pour les coéquipiers de Nathan Wounembaina, qui sont inarrêtables en ce moment. Avec, en prime, la première place !

Une première manche très disputée

Face à des Niçois qui ont montré de belles choses, les Tourangeaux ont été supérieurs. Même si le premier set n’a pas été une formalité pour le TVB, avec beaucoup de déchets inhabituels et des difficultés à lire les offensives niçoises. Le plus beau point du set et de la rencontre a même été remporté par les Azuréens (9-8). Mais la force d’une équipe en confiance, à qui il ne peut rien arriver en ce moment, c’est de serrer la vis quand il le faut. Et c’est ce qu’ont su faire les visiteurs en poussant à la faute Galabov pour s’offrir ce premier set, au bout du suspense (26-24).
Après ça, le TVB a pris les commandes de la rencontre pour ne plus jamais les lâcher. D’entrée de deuxième set, le break était fait (7-3), avec un block bien plus présent et une attaque toujours aussi efficace. Dans le sillage d’un Cupkovic précieux, au contre et au service, les Tourangeaux ont géré leur avance jusqu’au bout pour mener 2-0 (25-20).
La troisième manche allait très vite ressembler à la précédente, avec un matelas confortable de cinq points d’avance (12-7) pour le TVB. Mais les locaux allaient se rappeler au bon souvenir de l’an dernier, quand en demi-finale, ils avaient donné du fil à retordre aux coéquipiers de Nathan Wounembaina. Ils sont revenus à seulement deux points (18-16), ce qui n’a pas plu à Hubert Henno sur le temps mort suivant. Il n’en fallait pas plus pour que les champions de France en titre remettent un coup d’accélérateur et finissent par s’imposer (25-22).
Ce n’est pas leur plus grand match de la saison, mais c’est un nouveau succès qui leur permet de passer devant Rennes, surpris à domicile par Narbonne (1-3).
Prochaine échéance pour les Tourangeaux, la réception de Chaumont, samedi, qui représente toujours un gros poisson de cette Ligue A. « Chaumont est très dangereux et c’est à nous de rester concentrés sur notre jeu, surtout à domicile avec le soutien du public », déclarait Hubert Henno. Un remake de la finale 2019 dans un palais des sports qui sera, à n’en pas douter, bouillant.

Similar Posts:

    None Found

Vues : 214

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 × 13 =