STADE D’OLEMBE : LES OUVRIERS SONT À L’ABRI

La situation des ouvriers du Stade d’Olembe est également une urgence qu’il faudrait assouplir. Profitant de la descente sur le site du ministre des sports, ces derniers ont communiqué leurs doléances au patron des sports.

Sensible à leurs préoccupations, Narcisse Kombi Mouelle a donné des assurances. «Cette entreprise va travailler avec des Camerounais comme vous. Avec des ouvriers, des techniciens expérimentés comme il y’en a certainement parmi vous et cette entreprise a été instruite de travailler dans le respect de la législation sociale en matière de garantie des droits des travailleurs ». Assurance a été ainsi donc donnée par le Ministre des Sports.

Les propos du vice-président de MAGIL Construction Franck Mathiere ont également donné un bol d’air aux ouvriers.  “Nous allons faire appel à l’expertise nationale. Nous savons que ce chantier a connu des dommages collatéraux des entreprises camerounaises, des camerounais et des camerounaises qui ont subi des arrêts et des impayés. Donc, dans les semaines et les jours à venir, nous allons les recevoir pour voir qui peut continuer avec MAGIL. MAGIL ne vient pas avec une armée étrangère, nous travaillons comme à la Réunification avec des camerounais et des camerounaises. Je vous donne des chiffres clés : le chantier de la Réunification à Douala c’est 1450 ouvriers, 14 expatriés. C’est un chantier camerounais. Nous n’importerons que l’expertise canadienne. Nous avons déjà commencé à recruter.”

 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 438

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 × 9 =