SEIDOU MBOMBO NJOYA SE JUSTIFIE

Invité du journal à la télévision nationale, le président de la fédération Camerounaise de football a longuement justifié l’arrêt des championnats nationaux.

J’aimerais avant toute chose préciser que c’est toute l’industrie du football qui paie un tribut fort de cette pandémie. C’est toute l’industrie du football qui est impactée par cette pandémie qui dévaste tous les continents. Aucun pays, aucun continent, aucun secteur d’activité n’est épargné. Et c’est une situation extrêmement complexe que nous traversons au même titre que les autres fédérations. Contrairement aux autres activités, nous sommes doublement impactés parce que les mesures barrières qui ont été prises ici et là, dans certains pays, comme vous pouvez l’imaginer, les premières mesures telles que celles qui limite les rassemblements à 50 personnes, la distanciation sociale nous impactent directement.

Nous organisons des compétitions pour permettre aux gens de se rassembler, c’est extrêmement difficile. Ça, il faut d’abord qu’on explique cela, qu’on comprenne que nous sommes les premiers impactés. Nous avons pris le pool de la situation et nous avons décidé de procéder à des sensibilisations pour protéger notre famille du football, nous avons apporté des soutiens, nous sommes allés au chevet des footballeurs professionnels et bientôt ceux du football amateurs aussi seront certainement concernés, et les clubs, nous sommes à leur chevet depuis le début de cette crise. Mais voyez-vous, il fallait commencer à se poser des questions sur l’avenir, savoir comment on va réagir, est-ce qu’on reprend les championnats, est-ce qu’on ne reprend pas. Le bureau exécutif de la fédération camerounaise de football qui s’est appuyé sur un rapport de la commission médicale qui s’est tenue, il n’y a pas très longtemps, des larges concertations se sont faites tout le long de ces derniers jours et nous avons contacté le Comité technique transitoire  (CTT) qui, à l’unanimité ont trouvé que c’était bien raisonnable de mettre un terme aux championnats Elite One et Elite Two et de manière générale, au niveau du bureau exécutif, nous avons décidé de mettre un terme à tous les championnats, que ce soient les championnats amateurs, que ce soient les championnats professionnels. Pourquoi ? Parce que nous ne pouvons pas nous permettre de prendre des risques avec la vie des joueurs. Aujourd’hui, je vais paraphraser une citation du président de la FIFA qui dit ceci : aucun match, aucune compétition, aucun championnat ne mérite qu’on lui sacrifie, ne serait-ce qu’une seule vie.

Le deuxième argument, c’est que si vous voulez reprendre le championnat, vous devez mettre en place le protocole qui est indiqué pour tous les secteurs d’activités. Si vous avez aujourd’hui à reprendre le championnat, il faut dépister tous les joueurs et toutes les équipes. Et dépister, ça a un coût et ce coût-là, nous n’avons pas les moyens pour le faire. Ce coût est important, on parle là, de 1000 joueurs, pour reprendre le championnat. Donc, aujourd’hui, nous avons fait un choix juste. Et quant à l’aspect sportif, nous avons pris la décision de ne frustrer personne, puisque que comme vous le constatez dans le communiqué, aucune équipe ne descend, les équipes vont jouer à 20 l’année prochaine… On prend une décision qui garantit une certaine équité sportive. La santé n’a pas de prix. Je dis, la santé publique est au-dessus du football.”

Similar Posts:

    None Found

Vues : 160

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 − 6 =


Connections

FACEBOOK