ROONEY EVA WANKEWAI (MC ALGER) : “CE N’EST PAS JUSTE. C’EST DE LA DIFFAMATION”

Les accusations du Mouloudia club d’Alger étaient trop graves pour ne pas susciter la réaction de Rooney Eva Wankewai. Dans un entretien exclusif qu’il nous a accordé, l’attaquant camerounais dénonce les injustices dont il est victime.

Quelle est votre situation au MCA ? 

Au fait, les dirigeants du Mouloudia Club d’Alger veulent me libérer mais on ne s’entend pas sur l’aspect financier. J’ai dit non à leurs propositions. Du coup, ils cherchent des problèmes pour se débarrasser de moi. Ils disent que j’ai fourni une attestation de joueur international qui est fausse alors que je n’ai jamais fourni un tel document au club. Ils pensent que je vais accepter de partir à cause de ce motif. Ce n’est pas juste !

Avez-vous été un jour international camerounais ? 

Oui, bien sûr ! Je suis un international camerounais U 20. Allez sur transfermarkt. Vous verrez qu’il est bien mentionné que je suis joueur international U 20. Ce n’est pas moi qui ai écrit ça là-bas ni mon agent. Je n’ai pas cette capacité. C’est un site international de référence qui donne des vraies informations sur les joueurs.

Il y a un simulacre de note signée du secrétaire général de la Fecafoot qui conteste votre statut d’international. Etes-vous au courant ? 

Oui, je suis au courant de cette soi-disant attestation qui a été signée le 15. Mais je ne pense pas qu’une institution comme la fédération peut produire un document sans cachet. C’est le club qui a fabriqué ce document et l’a mis sur les réseaux sociaux. C’est pour me mettre la pression et m’intimider qu’ils l’ont fait. Qu’ils me montrent un mail en bonne et due forme qu’ils ont envoyé à la fédération pour avoir cette information et la réponse. La fédération ne peut pas contester mon statut d’international. Ils veulent nuire à mon image. Pour moi, c’est de la diffamation. Et c’est très dommage que certains journalistes aient relayé cette information sans aller à la source. Ils ont publié ce que les journalistes algériens ont publié. Ces derniers sont là pour défendre leurs clubs. C’est vraiment dommage ! Il faut aller à la source.

Qu’est-ce que vous exigez pour accepter la libération ? 

J’attend que les dirigeants du MCA trouvent un terrain d’entente avec mon agent. Qu’ils fassent des propositions à mon agent. Si les conditions sont bonnes, j’accepterais de partir.

A votre avis, pourquoi le MCA vous pousse vers la sortie ? 

La saison dernière a été très difficile pour moi. Il y a eu un gros problème d’adaptation parce que j’étais dans un nouveau championnat. Au début, ils ne m’ont pas aidé. Ils m’ont fait ça dur. Il y’a la situation de la covid-19 qui a interrompu le championnat. Du coup, ils veulent me libérer pour recruter un autre joueur étranger.

Racontez-nous les coulisses de votre arrivée au MCA…

Avant d’arriver en Algérie, j’étais en Grèce où j’ai fait trois ans. J’ai reçu un appel de mon agent qui m’a proposé le Mouloudia d’Alger. J’avais d’autres propositions en Grèce, en Roumanie et en Turquie. Je pouvais aller là-bas mais il m’a convaincu d’aller au Mouloudia. Je suis donc venu ici et depuis lors, je n’ai connu que des problèmes.

Votre sécurité n’est-elle pas menacée ? 

Je suis allé au bureau dernièrement, ils m’ont accusé d’avoir fabriqué un document alors que je n’ai jamais donné un document au club. Ils m’ont obligé de résilier mon contrat sinon ils vont appeler la police pour m’arrêter et m’emmener en prison. Ils ont fait semblant d’appeler la police devant moi pour m’intimider. Mais je suis resté serein parce que je ne me reproche rien. Je ne leur ai fourni aucun document. Je suis correct. Je ne suis pas en sécurité.

Par Franck BERLIO 

 

 

 

 

 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 600

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
18 + 24 =


Connections

FACEBOOK