ROGER NOAH : “LE LANCEMENT DE LA SAISON DIMANCHE EST LA CHOSE LA MIEUX INDIQUÉE”

Roger Noah, le Président de l’AS Fortuna fait le point de l’AG du 27 octobre dernier et évoque l’actualité de son équipe.
Au sortir de l’Assemblée Générale Extraordinaire de ce 27 Octobre 2020, quel est votre sentiment personnel ?
Je pense que dans cette tourmente, la meilleure des choses qui puisse nous arriver aujourd’hui c’est le lancement de cette compétition afin qu’on revienne au jeu. Nous sommes fatigués ces derniers temps avec les querelles d’individus, des prises de position par ci par là. Quoi de beau pour nous de revenir au jeu. Donc le lancement de la saison dimanche à 18 heures est la chose la mieux indiquée pour le moment. Et peut-être souhaiter également que les acteurs reviennent à de meilleurs sentiments et que le football revienne au Cameroun.
La validation du championnat organisé par le CTT a-t-elle connue des résistances durant les travaux ?
Ce qui m’a impressionné et ce qui m’a d’ailleurs surpris, c’est de constater que Mme Kwemo la présidente de UMS de Loum qui était directement concernée par cette possibilité de remplacer PWD de Bamenda en compétition africaine est restée constante. Elle n’a pas posé un souci. Nous sommes les enfants de la patrie. Je ne voudrais pas refaire la loi, je pense que les orientations qui ont été données par le gouvernement souhaitant que les deux parties s’entendent a été prise en compte.
Qu’est-ce qui a convaincu vos collègues et vous pour que cela soit facilement adopté ?
Il ne faut pas regarder seulement la compétition ou la sentence, mais aussi le manque à gagner, parce que ne pas valider ce qui s’est passé en 2018/2019 à la Fecafoot allait créer un chao avec un gros manque à gagner. Donc on ne pouvait que suivre cette orientation donnée par les autorités de la République. Donc ça s’est passé sans souci, curieusement nous apprenons que Feutcheu qui a pris par aux travaux à vu son nom utiliser d’une autre manière et c’est triste pour le Cameroun.
Seuls les textes de la Ligue 1 ont été adoptés lors de vos assises, qu’en est-il de ceux de la Ligue 2 ?
Je pense que les textes de la Ligue 2 viendront avec l’assemblée du 29 novembre qui est prévue. Il faut noter que les textes de la Ligue 2 n’étaient pas encore prêt, mais surtout vous savez qu’il y a Lion Blessé de Fotouni et Aigle de Dschang qui avaient fait recours devant les juridictions compétentes. Il fallait bien qu’on attende pour ne pas se retrouver dans le même imbroglio. Le football camerounais a traversé suffisamment de crise, on n’a plus besoin de ça. Il est donc important que les acteurs de mettent ensemble pour regarder la direction du ballon rond.
18 clubs se sont réunis ce 29 octobre 2020 pour dissoudre la Ligue. Nous sommes loin d’une sortie de crise n’est-ce pas ?
Est-ce que c’est eux qui ont créé la Ligue ? La LFPC c’est une exigence de la FIFA, et de la volonté de la fédération et de l’État du Cameroun. Maintenant parler de sa dissolution, cela veut dire que même les clubs se sont dissous. Il ne faut pas dire quelque chose et son contraire. La LFPC n’est constituée que de clubs. Il faut peut-être faire un choix, se retirer des compétitions de la LFPC, mais ne pas la dissoudre.
Certains de ces clubs estiment avoir agi en toute légalité. Êtes vous de cet avis ?
Il ne faut pas qu’on essaie de faire une fuite en avant. En plus, la Ligue c’est un certains nombre de clubs qui se lient. Donc si ceux là ont décidé de se retirer de cette compétition, encore faut-il vérifier que certains d’entre eux sont des vrais promoteurs. Certains parmi eux sont des employés de ces clubs là, et ils ne peuvent pas parler en frappant la main sur la poitrine qu’ils sont propriétaires et ayant droits de ces clubs. Maintenant, c’est déplorable le spectacle qu’on est en train d’offrir aux camerounais et au monde entier, c’est déplorable pour la jeunesse qui est entrain de se déployer sur le terrain, c’est déplorable pour les enfants des pauvres que nous encadrons tous les jours et qui n’ont pas besoin de ça pour vivre. C’est malheureux pour le Cameroun qui ternit son image sur la scène internationale.
Que se passerait il si la Fecafoot bloque les licences et ne met pas les arbitres à la disposition de la LFPC ?
Je pense que nous sommes dans une république. Les hommes qui sont à la fédération et nous même sommes de passage. Quand vous entrez à la Fecafoot vous voyez les photos qui se succèdent. Je ne le souhaite pas, je veux juste que le Président de la Fecafoot reste un rassembleur et comprenne que la réhabilitation de la LFPC n’est pas une simple volonté de la Fecafoot, mais une décision de justice. Que cette LFPC nous plaise ou pas, cette décision de justice qui est déjà accompagnée de la formule exécutoire, ça devient difficile. Nous sommes fils de la patrie, j’ose croire que le Président de la Fecafoot va comprendre les orientations qui sont prises, et ne pas nous entraîner dans d’autres procès qui vont faire perdre de l’argent, du temps, de l’énergie, et qui va continuer à ternir l’image du football camerounais.
AS Fortuna est elle prête à descendre sur le terrain pour jouer ?
Je n’ai pas encore récupéré mes licences, mais au niveau du terrain, nous sommes prêts. Même si ça commençait demain nous serions prêts à jouer. Nous voulons jouer parce que entretenir les joueurs sans pouvoir jouer c’est difficile pour nous. Au moins quand la compétition commence, ça chasse un peu le stress ainsi que la pression qui anime ces enfants. Donc nous sommes prêts à aller sur le terrain.
Par Sylvain KWAMBI 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 764

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
9 ⁄ 3 =


Connections

FACEBOOK