RICHARD TOWA (UNION) : “IL FAUDRA COMPTER AVEC NOTRE EQUIPE”

L’un des faits majeurs de la 24e journée du championnat Elite One a été enregistré à Garoua où Coton sport a perdu 0-2 face à l’Union de Douala. Un brillant résultat commenté par l’entraîneur de l’USD Richard Towa.

Vous êtes content après ce hold-up parfait n’est-ce pas ?

Oui ! Bonne impression. On savait que ça allait être un match difficile déjà pour des raisons climatiques. C’est pour ça qu’on a pris l’initiative d’arriver ici deux jours avant. Je vais remercier les dirigeants qui ont pris toutes les mesures pour que nos jeunes arrivent ici étant frais. Je crois que cette fraicheur a vraiment primé. On avait pas en face une mauvaise équipe de Coton sport. C’est qu’on a été physiquement plus frais que cette équipe. On a pris trois points mais dans le jeu, les deux équipes ont très bien joué.

Curieusement, vous êtes arrivés à Garoua avant Coton sport…

Nous sommes arrivés plus tôt que Coton sport. Lorsqu’on était à Garoua, je crois que Coton était à Ngaoundéré. Je crois qu’il faut le souligner. Nous sommes arrivés et nous nous sommes arrivés pendant deux jours à Garoua, C’est pour ça que je dis merci à l’administration qui a mis tous les moyens en jeu. C’est un budget qui a été mis en jeu pour pouvoir gérer les gamins pendant tous ces jours qu’on a passés ici à Garoua.

Malgré les absents, vous avez battu Coton sport à domicile. C’est extraordinaire n’est-ce pas ?

Au match aller, on a joué contre toute l’équipe de Coton sport. Aujourd’hui, on a été un peu plus meilleurs sur le plus athlétique . On peut féliciter nos gamins parce qu’on sort d’un match très difficile contre la Panthère où on a laissé beaucoup de plumes. Aujourd’hui, on a démontré qu’on est une équipe vraiment bien soudée sur laquelle on peut compter.

Qu’est-ce qui a changé dans les rangs de l’Union ?

L’état d’esprit, la solidarité du groupe. On a réussi à bâtir une équipe où chacun peut courir pour un autre. On peut saluer l’arrivée de quelqu’un comme Loic Feudjou qui a une très grande valeur pour cette équipe. De même que Manga Mbah, Cédric Mbarga et autres Bakinde. Ils sont nombreux ces gens qui nous donnent beaucoup de plus value. En tant que leur entraineur, on est vraiment content.

Vous êtes allés vous recueillir sur la tombe de Mbaynaissem. C’était important n’est-ce pas ?

Vous me faites encore couler les larmes parce que Henry était pour moi plus qu’un frère. J’ai joué avec lui dans la Panthère et c’était tout à fait normal que j’arrive à Garoua et que j’aille à sa dernière demeure. Il a entrainé à l’Union de Douala, il a travaillé avec moi à Feutcheu, c’est quelqu’un qui était très important pour nous mais le bon Dieu a décidé de l’appeler avant nous. On ne peut que prier pour que son âme repose en paix.

Similar Posts:

    None Found

Vues : 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
25 − 10 =


Connections

FACEBOOK