IL S’EN EST TIRÉ QUAND MÊME AVEC UN BEAU PALMARÈS

Daniel Bekono fut très critiqué pour ses performances en demi-teinte en équipe nationale. On se souvient qu’il avait commis une bourde contre la République Tchèque (1-1) lors des jeux olympiques 2000. Ce but avait coûté la 1ère place du groupe C aux lions derrière les USA. Depuis lors, l’ancien gardien de Canon de Yaoundé et de Fovu de Baham éteint à Sydney par Carlos Kameni est entré dans l’anonymat.

La suite de sa carrière l’a quand même mené en Bulgarie où il a joué tour à tour dans les buts de Beroe Stara Zagora (2003-2007) et du CSKA Sofia (2008-2010). Licencié du mythique club de la capitale bulgare pour problèmes disciplinaires après avoir notamment manqué plusieurs séances d’entraînements, il met un terme à sa carrière. Dépeint comme un footballeur qui doit beaucoup aux éléments favorables dans sa réussite, Daniel Bekono s’en est tiré avec une médaille d’or reçue aux JO 2000 et le trophée de la CAN 2000. Ajoutez le championnat bulgare en 2008.

Par Pape Cardin

Similar Posts:

    None Found

Vues : 88

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
15 × 10 =


FACEBOOK
Connections