MERCATO : UN DOSSIER ALAMBIQUÉ

Les dirigeants de l’OL ont eu le nez creux en enrôlant sous la forme d’un prêt, Karl Toko Ekambi lors du mercato d’hiver. C’est que les débuts de l’attaquant Camerounais chez les Gones ont été bons. Mais stoppé dans son élan par la suspension des compétitions du fait de la pandémie de coronavirus, il pourrait retourner à Villarreal. Explications.

Un conseiller de luxe. Souhaitant s’attacher les services de Karl Toko Ekambi durant le mercato d’hiver 2020, l’Olympique Lyonnais a pu compter sur l’aide de Jeff Reine-Adelaïde. Interrogé par Foot Mercato il y a quelques semaines, il nous avait avoué. «J’ai retrouvé Karl après deux ans (sourires). On avait commencé à discuter en novembre ou décembre, avant que je me blesse, au sujet de sa venue. Il avait vraiment envie de venir. Je suis très heureux de le revoir et il fait beaucoup de bien à l’équipe.» Coéquipiers à Angers, les deux hommes se sont retrouvés chez les Gones. En effet, après de nombreuses semaines de négociations, les pensionnaires du Groupama Stadium, qui avaient encore plus besoin d’un renfort après les blessures de Memphis Depay et JRA, ont mis la main sur KTE le 20 janvier dernier.

Des débuts convaincants

«L’Olympique Lyonnais est heureux d’informer de la mutation temporaire jusqu’au 30 juin 2020 de l’attaquant international camerounais Karl Toko Ekambi, 27 ans, en provenance de Villarreal (Espagne). Cette mutation temporaire d’un montant de 4 M€ est assortie d’une option d’achat d’un montant de 11,5 M€ auquel pourra s’ajouter un maximum de 4 M€ d’incentives ainsi qu’un intéressement de 15 % sur la plus-value d’un éventuel futur transfert (50% si le transfert a lieu avant le 15/09/20).» Le lendemain de cette annonce, le Camerounais était présenté face aux médias. L’occasion de livrer ses premières impressions et de dévoiler ses ambitions. «Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui et de faire partie de l’aventure lyonnaise. J’ai hâte de commencer sous mes nouvelles couleurs. J’avais déjà eu des contacts avec l’OL. Mais dès que l’occasion s’est représentée, j’ai tout de suite dit oui. J’ai toujours rêvé de jouer à l’OL. C’est un club qui ne se refuse pas.»

Et rapidement, la recrue lyonnaise faisait ses premiers pas. Remplaçant face à Toulouse, KTE entrait vite en jeu à la place de Martin Terrier (malaise vagal) et marquait son premier but sous ses nouvelles couleurs (victoire 3-0, 26 février). De nouveau sur le banc face à Nice en Coupe de France (30 janvier, 20 minutes jouées), il enchaînait ensuite avec sa première titularisation. C’était de nouveau face aux Aiglons, mais en L1 cette fois-ci. Malgré la défaite des siens, il avait trouvé le chemin des filets. Ensuite, il a souvent été aligné d’entrée par Rudi Garcia, lui qui a notamment apporté sa vitesse, sa percussion et sa capacité à multiplier les efforts et prendre la profondeur. Au total, l’international camerounais a disputé 12 rencontres toutes compétitions confondues à Lyon, dont 8 en tant que titulaire. L’occasion pour lui de marquer deux buts et délivrer une passe décisive en Ligue 1 Conforama.

L’OL veut le conserver mais…

Sur le peu qu’il a pu montrer, le numéro 21 de l’OL a fait plutôt bonne impression. Questionné au sujet de ses débuts, l’ancien du SCO ne cachait pas sa joie en conférence de presse. «Tout se passe très bien sur le plan personnel. J’ai eu du temps de jeu. Je ne suis pas compliqué à vivre. Mon adaptation se passe bien.» Mais le natif de Paris a été stoppé dans son élan suite à la suspension des compétitions en raison de l’épidémie de coronavirus. Et du côté de l’Espagne, Super Deporte assurait début avril que Villarreal était confiant par rapport au fait de récupérer le joueur de 27 ans. L’écurie ibérique pense, en effet, que l’OL ne réussira pas à lever l’option d’achat de KTE puisque celle-ci ne devenait automatique qu’en cas de qualification de Lyon pour une compétition européenne la saison prochaine. Au moment où la saison a été arrêtée en mars, l’OL était 7e au classement.

Malgré l’incertitude planant autour de l’exercice 2019-20, l’Olympique Lyonnais veut conserver Karl Toko Ekambi. C’est ce qu’a confié Jean-Michel Aulas dans les colonnes du Progrès récemment. «On a négocié d’avoir un peu plus de temps pour lever l’option d’achat. L’option était liée à une qualification en Coupe d’Europe. Si les championnats ne sont pas terminés, on ne peut pas. On a demandé à Villarreal d’aller jusqu’à fin juillet, on n’a pas la réponse. Mais notre idée est de lever l’option pour Karl, car on est très satisfait de lui.» Si la saison devait se terminer avec le classement actuel, les Gones n’auraient a priori plus la main dans ce dossier très important. Karl Toko Ekambi, qui souhaite rester à Lyon et s’y inscrire dans la durée, doit donc faire preuve de patience, lui qui a trouvé le bonheur dans le prêt.

Similar Posts:

    None Found

Vues : 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
28 ⁄ 14 =


Connections

FACEBOOK