MERCATO : L’ANGLETERRE S’INTÉRESSE A OUMAR GONZALEZ

Il a beaucoup attendu. Oumar Gonzalez ne voulait plus continuer à jouer avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le défenseur central de Chambly, arrivé l’été dernier en provenance de Villefranche-sur-Saône (National), a finalement décidé de se faire opérer de la fracture de la partie inférieure de l’omoplate droite avec laquelle il jouait depuis… quatre ans.

Effectuée ce mercredi à la clinique du sport à Paris (Ve), l’intervention chirurgicale a consisté à réparer la lésion du bourrelet glénoïdien responsable d’une instabilité chronique, stabilisant ainsi l’épaule droite du joueur. Son indisponibilité est estimée à trois mois.

« J’avais beaucoup de gêne pendant les matchs, explique Oumar Gonzalez. Des fois, je n’arrivais pas à dormir, j’étais obligé de prendre des anti-inflammatoires. Cela me tirait le samedi, et ça passait le dimanche. J’ai même joué quelques matchs sous anti-inflammatoires. J’étais entre 60 et 70% de mes possibilités. Je ne voulais pas repartir pour une saison comme ça. Je veux être à 100%. »

L’opération, qu’il savait inévitable à terme ( « si j’étais mal retombé au sol, le cartilage risquait d’être encore plus abîmé», confie Gonzalez), a donc eu lieu rapidement à l’issue du confinement, qu’il a passé à Marseille. « Cela n’a pas été dur car j’étais en famille, ça faisait longtemps que ça ne m’étais pas arrivé, souligne l’international camerounais espoir, éliminé avec les Lionceaux Indomptables en phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations en novembre dernier. Je ne pouvais pas rester à Chambly tout seul… »

L’Angleterre s’intéresse à lui

Actuellement sur Paris, où il loge chez un ancien coéquipier de Villefranche-sur-Saône, le défenseur central n’a désormais qu’une idée en tête : revenir au plus vite en pleine possession de ses moyens en vue de la saison 2020-2021 de Ligue 2, dont les trois coups doivent être donnés le 22 août.

« Comme le championnat est repoussé ça me laisse plus de temps pour reprendre, glisse celui qui avait résilié son contrat avec Metz pour rejoindre une équipe de Chambly tout juste promue en Ligue 2. Je pense être à 100% dans trois mois.»

L’intersaison sera donc quelque peu particulière pour lui. Surtout qu’il est convoité. Si le défenseur camerounais est toujours sous contrat jusqu’au 30 juin 2021, le club qui prépare sa deuxième saison en L2 a déjà reçu des appels du pied pour lui. « Plusieurs clubs anglais sont intéressés, dont un en course pour la montée en Premier League, indique Fulvio Luzi, le président de Chambly. On étudiera l’offre, on en discutera avec Oumar. Pour le moment, ce ne sont que des contacts. »

Par la rédaction avec Le Parisien 

Similar Posts:

    None Found

Hits: 418

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
17 + 7 =


Connections

FACEBOOK