LAURENT DJAM : “IL Y A BEAUCOUP DE CHOSES A CORRIGER”

Battu pour la première de la saison mercredi dernier par le Tonnerre de Yaoundé, Bamboutos FC de Mbouda veut impérativement se remettre de cette déconfiture. Depuis hier, Laurent Djam met à profit les entrainements pour laver l’affront dimanche contre Eding Sport de la Lékié. Sur le plan tactique, des changements devraient être opérés selon le patron technique des mangwa boy’s.

Comment avez-vous géré l’après-match ?

On a froidement discuté ce matin de la rencontre de mercredi dernier. C’est la dure loi du football, on s’était dit que pour se maintenir il faut prendre le maximum de points, ce qui n’est pas le cas depuis quelques temps.

Cette défaite est-elle synonyme de baisse de régime pour vous ?

Je pense que c’est le niveau élevé du championnat. Quand vous regardez que du 12e au 1er il n’y a pas plus de 6 points d’écart, vous comprenez que c’est assez relevé. Tout compte fait, je pense que cette défaite est un mal pour un bien, ça va nous permettre de relever un certains nombre de choses qui nous manquaient.

Regrettez-vous certains choix tactiques ?

On ne regrette pas les choix tactiques de cette façon, ce serait dur de le dire ainsi. Quand on met les joueurs sur le stade on pense qu’ils peuvent nous amener quelque chose, quand ça ne donne pas on se dit qu’il faut peut-être insister pour voir si ça va passer. Maintenant, quand on fait des choix il faut être capable et courageux de les assumer ainsi que les conséquences. Après, il y a une lueur de satisfaction parce qu’en première mi-temps ça n’a pas été, en deuxième mi-temps, ça a quand même bougé un peu plus, même si sur le respect tactique on a eu quelques difficultés. Ce match va être un baromètre d’évaluation pour la suite.

On a bien vu que Fokem et Etoga n’étaient pas dans le match, pourquoi vous ne les avez pas remplacés ?

Quand on est dans un match comme celui-là, il peut arriver que ça ne passe pas pour les joueurs, on a quand même fait des réajustements pour permettre à ceux qui n’étaient pas très bien de se remettre, certains ont confondu vitesse et précipitation. C’est le cas de Fokem qui pouvait débloquer ce match. Nous devons simplement mettre un boulot en place et vivre ces erreurs pour eux leur permet de corriger s’ils acceptent sur le plan intellectuel qu’ils n’ont pas donné le rendement escompté. Il est important pour nous de revenir sur terre très rapidement, d’avoir une froideur de savoir qu’il faut travailler sur nos manquements, et on va s’atteler pour ne pas être ridicules au prochain match.

La sortie de Njouaka et l’expulsion de Moukap sont-elles les causes de cette défaite ?

Non, pas du tout. On a longtemps réfléchi, il fallait passer à 4 défenseurs. En plus sur le plan physique, il avait pris un coup et traînait un peu la patte, et il a voulu trop bien faire à un moment donné. Il y a eu beaucoup plus un problème de resserrement de lignes, il y a eu un problème de blocage sur les côtés et c’est pour ça qu’on a voulu passer à 4 défenseurs. Malheureusement, la dure loi du football est telle que lorsqu’on commet des erreurs individuelles comme cela a été le cas dans ce match, il y a matière à se poser quelques questions. Il y a beaucoup de choses à corriger, et c’est justement parce qu’il y’a des erreurs qu’on travaille.

Avez-vous souffert de l’absence de Lobe, Ndi et Ojong ?

Je ne le pense pas. On a fait une mauvaise première mi-temps et on s’est ressaisi en deuxième, tout comme on avait fait une bonne première mi-temps avec ces joueurs là contre Apejes et une bien moins deuxième mi-temps. Chacun a sa place dans cette équipe, c’est à ceux qui sont là quand les autres ne sont pas de démontrer tout le bien qu’on pense d’eux, sans toutefois penser que les autres ne sont pas importants. Chacun a sa place et doit la saisir au moment où on l’a lui donne.

Vous allez forcément modifier votre dispositif tactique pour le prochain match n’est-ce pas ?

Il faudra maintenant analyser les performances des uns et des autres pour savoir faire un savant mélange et avoir une équipe compétitive. Il y a eu beaucoup de choses sur le plan tactique qui se sont produits dans ce match qu’il va falloir corriger. Nous aussi, on a notre responsabilité. Il faudra vite réfléchir, calculer, et choisir pour rechanger nos plans de fonctionnement et on espère que ça passera.

Quel discours faut-il pour remobiliser les troupes ?

Le discours est de les faire savoir qu’on a perdu un match, et il ne faut pas en perdre un second. Il faut redevenir l’équipe qu’on a été en début de championnat, conquérante dans l’état d’esprit, agressive, joueuse, ce que nous ne sommes plus depuis un certain temps. Il faut absolument le redevenir, on a un jour de préparation avant le prochain match, on va mettre en place quelque chose d’assez consistant pour redevenir cette équipe là qui non seulement ne doit pas perdre cette journée, mais aussi remobiliser sur le plan psychologique, sur le plan tecnico-tactique pour mettre en valeur un certain nombre de choses.

Un autre faux pas entraînerait la crise n’est-ce pas ?

On a quand même gagné Fovu avant d’aller jouer Apejes. Donc ça fait trois matchs où Bamboutos ne gagnent pas. Du moment où on perd, il peut y avoir un doute qui s’installe. Sauf que je ne pense pas que UMS qui ne gagnait pas au début et qui est déjà à 12 points maintenant a eu un temps de douter. Je ne veux pas dessiner le diable sur le mur, on a encore nos cartes en main, on a la capacité de se relever, c’est aussi ça une grande équipe. Il y a des signes qui ne trompent pas, que vous soyez entrain de perdre un match comme celui-là et que Coton sport perde chez lui, ce sont des signes qui montrent qu’en remobilisant les troupes on peut faire un certain nombre de choses.

Que sera le plan lors de la rencontre face à Eding dimanche prochain ?

Une remobilisation sur le plan technico-tactique, repenser comment faire pour avoir le résultat contre Eding. On va froidement réfléchir avec le staff au niveau du choix des hommes, au niveau de ce qu’il va falloir mettre sur le terrain pour éviter d’être ridicule face à Eding qui sera un autre match difficile vu qu’on n’a gagné aucun club de Yaoundé jusqu’ici. C’est 18 points à prendre, nous en avons déjà perdu 9, il faut réfléchir et être prudents pour la suite.

Souhaiteriez-vous avoir vos joueurs actuellement en stage pour ce match ?

Si ils sont là ce serait tant mieux, mais s’ils ne sont pas là on fera comme on l’a fait mercredi dernier.

Par Sylvain KWAMBI

 

Similar Posts:

    None Found

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
9 + 3 =


[wpadcenter id=6440]
FACEBOOK
Connections