LAURENT DJAM : “IL ETAIT QUESTION POUR NOUS DE BRISER LE SIGNE INDIEN”

Débarqué à Yaoundé avec l’ambition de battre Eding sport pour enchainer et se mettre en phase avec ses ambitions de début de saison, Bamboutos FC a atteint son objectif en s’imposant 1-0 grâce au défenseur Ngongang qui a marqué sur un coup de pied arrêté à la demi-heure de jeu. Cette victoire a de quoi satisfaire le patron de l’encadrement technique des mangwa boys. “Très heureux parce que l’année dernière on n’a pas gagné à Yaoundé. Il était donc question pour nous de briser ce signe indien car si on n’avait ne ce risque gagner deux matchs l’année dernière à Yaoundé on aurait remporté le championnat. Deuxième de chose : quand vous jouez avec une équipe et que c’est à 11 heures que vous recevez le résultat de vos tests covid-19 et il faut changer de joueurs, c’est très compliqué. Je pense qu’il faudrait que la fédération nous aide dans la méthode de faire ces tests pour que ce soit moins difficile pour les clubs car financièrement ça pose aussi problème. Mais dans l’ensemble on a vu un très bon match, une bonne équipe d’Eding qui nous a plutôt surpris dans sa façon de jouer. Elle nous a imposé sa façon de jouer. Heureusement la chance était de notre côté. Je pense qu’à défaut de faire le jeu, on a eu un mental fort. Bravo aux joueurs,” a-t-il réagi.

Par Sylvain KWAMBI

Similar Posts:

    None Found

Vues : 27

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
7 + 1 =


FACEBOOK
Connections