Laurent Djam : “Ca commence à venir”

Bamboutos de Mbouda a remporté son premier choc de la saison en battant brillamment l’Union de Douala 3 buts à 1. Une victoire qui donne un bol d’air à l’entraineur des mangwa boy’s, Laurent Djam après le coup d’arrêt de mercredi dernier face à AS Fortuna (0-0).

Bamboutos FC s’est bien repris cet après midi n’est ce pas ?

On s’est corrigés un peu dans l’état d’esprit. C’est un championnat, on devrait être un peu plus sérieux. Les joueurs ont essayé de le comprendre et ils se sont donnés. On a justement vu plus d’envie dans l’ensemble, un peu plus d’engagement. Maintenant sur le respect tactique, on a eu de quoi être satisfait aujourd’hui, même s’il y a encore des choses à améliorer.

La bataille au milieu de terrain était-ce la clé de la réussite ?

Oui, je crois que c’était c’ était le plus important, on a évité les failles qui pouvaient donner l’avantage à l’adversaire. On a essayé de s’appliquer, on a très mal entamé la seconde période, mais on s’est repris. Ca commence à venir progressivement, on va simplement continuer de s’appliquer.

Quels commentaires faites-vous du comportement de  Njouaka titularisé à la place de Ndi laissé au repos ?

On a 29 joueurs qui sont appelés à jouer, on n’a pas de joueurs particuliers qui puissent se prévaloir un titre foncier. Quand vous ne donnez pas satisfaction dans un match, on pense à un autre. Je pense qu’il faut donner la possibilité à tout le monde de s’exprimer. Vous avez vu qu’aujourd’hui on a changé de gardien, on a changé le milieu de terrain, on essaye de mettre tout le monde en concurrence normal.

Le repositionnement payant de Mark O’ojong en pointe vous donne aussi des idées, n’est-ce pas ?

On essaie beaucoup de choses à l’entraînement, en phase de jeu il faut être courageux. Je n’ai pas peur de prendre les risques, on n’y avait pensé, on l’a fait et cela a marché. Ça nous donne d’autres idées et on va continuer à travailler. Maintenant ça ne doit pas être une source d’inspiration pour nous. On a encore beaucoup de choses à expérimenter. Le groupe commence à se comprendre. Espérons juste qu’il en sera toujours ainsi.

Par Sylvain KWAMBI à Limbé

Similar Posts:

    None Found

Vues : 589

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
21 × 30 =