LALIGA : LES CHANTS DES SUPPORTERS DANS LES STADES DE LALIGA

A travers le monde, les supporters de football expriment leur passion via des chants. C’est également le cas en Liga.

Santiago Bernabéu (Real Madrid): “¿Cómo no te voy a querer?

Durant la Coupe du Monde 2018, “¿Cómo no te voy a querer?” – « Comment je ne pourrais pas t’aimer ? » en français – est devenue une des chansons les plus populaires du tournoi pour les supporters hispanophones. Mais cela fait bien longtemps que les fans du Real Madrid l’entonnent. Avant cela, les fidèles du club mexicain de Pumas UNAM la chantaient et les Madridistas ont adopté cette chanson après une rencontre entre les deux clubs lors du trophée Bernabéu en 2004.

Nuevo Estadio de Los Cármenes (Granada CF): “Esta es tu grada

C’est une chanson très appréciée dans de nombreux clubs espagnols mais particulièrement à Granada. Les paroles sont : “Esta es tu grada, tu grada, tu grada, tu grada que te anima, te anima, te anima, te anima con el alma, el alma, el alma, el alma en la garganta, garganta, garganta.” En français : « Ce sont vos supporters, vos supporters, vos supporters, vos supporters qui vous soutiennent, vous soutiennent, vous soutiennent, vous soutiennent avec leurs âmes, leurs âmes, leurs âmes, leurs âmes dans leurs gorges, gorges, gorges. » C’est devenu un tube dans ce club andalou quand le club a été promu en Liga SmartBank en 2010. Depuis, les fans restent fidèles à ces paroles.

Wanda Metropolitano (Atletico de Madrid): “Obli, Oblak, cada día te quiero más

Jan Oblak est l’un des chouchous des supporters de l’Atleti et il y a donc un chant qui lui est dédié. Les fidèles des Colchoneros ont adapté le tube “Djobi, djoba” des Gipsy Kings pour en faire un “Obli, Oblak”. “Cada día te quiero más” veut dire « chaque jour je t’aime plus » en français. Quand le Slovène réussit un arrêt important, le Wanda Metropolitano lance ce chant.

Ipurua (SD Eibar): “Sin ti, José Luis

José Luis Mendilibar est une légende à Eibar, étant l’entraîneur de l’équipe depuis 2015 après avoir déjà managé Los Armeros en 2004-05 lors d’une saison mémorable. Les supporters d’Eibar adorent Mendilibar et ont créé une chanson pour leur entraîneur en reprenant le tube de Nicky Jam “El Perdón.” Voici les paroles : “Es que yo, sin ti, José Luis, dime quién puede ser feliz.” En français : « Sans toi, José Luis, dis-moi qui peut être heureux. »

Camp Nou (FC Barcelona): “Oh, le, le, oh, la, la

Le Camp Nou à Barcelone est le plus grand stade d’Europe et son atmosphère un soir de grand match a peu d’équivalent. Parmi les chansons entonnées par les supporters, on retrouve “Oh, le, le, oh, la, la, ser del Barça es el millor que hi ha”. Du catalan au français, cela donne « Oh, le, le, oh, la, la, être un supporter du Barça est la meilleure chose qui soit. »

 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
2 + 4 =


Connections

FACEBOOK