LALIGA : Le Real Betis découvre de nouveaux marchés internationaux

Le club andalou a lancé de nouveaux projets sportifs dans le cadre de son plan stratégique pour accroître la notoriété de sa marque et sa méthodologie dans le monde.

Des projets similaires sont en cours en Chine, au Maroc, aux Etats-Unis et au Mexique dans le but de faciliter une éducation footballistique et afin de transmettre les valeurs du club.

Avec le soutien de son département du développement commercial international, le Real Betis met en place un projet global d’éducation par le football. Son objectif n’est pas seulement de découvrir de nouveaux talents mais de promouvoir l’accès à une éducation de qualité et de combattre la marginalisation et l’exclusion sociale.

Plus de 1000 garçons et filles vivant en dehors d’Espagne ont déjà eu la chance de s’entraîner selon la méthodologie développée par le club. De plus, en s’installant dans de nouveaux pays pour développer de tels projets, le club est dans une meilleure position pour faire prospérer ses activités commerciales sur ces marchés et pour promouvoir sa marque.

« Le Real Betis attire l’attention en dehors d’Espagne et cela contribue à accroître la notoriété de notre marque à travers le football, » explique Ramón Alarcón, directeur commercial du club. « Nous voulons transmettre nos valeurs, nos couleurs, notre manière de travailler, tout ce qui représente le Betis, à travers une méthodologie utilisée par toutes nos équipes de jeunes. »

Un nouveau projet à Badgad qui bénéficiera à 4000 garçons et filles

Durant les dernières années, le club a développé un plan d’expansion internationale à travers le lancement de projets footballistiques dans le monde. Ses programmes d’entraînement sont déjà opérationnels à Reno, Fresno et Lemoore (Etats-Unis), Mexico City, Toluca, Monterrey, Guadalajara (Mexique), Fez (Maroc) et Wenzhou (Chine).

En janvier, la première école estampillée Betis a ouvert à Bagdad (Irak), dans le but de développer des activités de football dans le pays grâce à la méthodologie Betis. Les complications liées à la pandémie n’ont pas stoppé l’internationalisation du club mais la situation actuelle a entraîné le lancement de la phase initiale de ce projet via une plateforme en ligne. Quand les conditions sanitaires le permettront, un entraîneur prendra les activités en charge sur place et en personne.

Ce projet sera implémenté à la Faculté de Sciences des Sports de l’Université de Bagdad et permettra à 400 garçons et filles d’apprendre l’histoire et les valeurs du Real Betis, tout en s’enrichissant grâce à la mise en place du modèle de travail que le club a établi pour son académie. Certains joueurs pourront également voyager à Séville pour bénéficier d’une expérience VIP au Betis.

Zimbabwe: un point de départ pour croître en Afrique

Par ailleurs, la première école de football du Betis sur le continent africain va voir le jour à Harare, la capitale du Zimbabwe.

A partir de là, le club prévoit de lancer une série de nouvelles initiatives dans ce pays africain pour faire connaître la marque Betis sur le continent. Au début, ce programme permettra à des centaines de jeunes gens de bénéficier d’une éducation de pointe au niveau du football.

« L’idée est de transmettre le style footballistique du club et les valeurs qui nous caractérisent, telles la foi inébranlable, la capacité à surmonter les difficultés, à se tenir debout dans les moments compliqués et la propension à communiquer avec les autres », explique Alarcón.

Alarcón ajoute que promouvoir ce type de projet est très important du point de vue sportif et social. « Dans cette situation exceptionnelle, les accords comme celui-ci nous attirent particulièrement et nous rendent optimistes, car ils prouvent que le club et ses partenaires à travers le monde travaillent pour que les jeunes gens profitent du football », ajoute-t-il.

Une stratégie de croissance définie selon les territoires

« Dans notre stratégie d’expansion internationale, nous savons qu’il y a différents niveaux d’actions requis selon les pays », explique Alarcón. « Il existe des marchés où l’entraînement des joueurs et l’éducation sont plus importants, comme la Chine, l’Afrique ou l’Asie du sud-est. Cependant, aux Etats-Unis et au Mexique, les projets sportifs se concentrent plus sur l’expansion de la marque. »

Le club choisit les marchés où travailler selon des critères clairement établis. « Premièrement nous prenons en compte la notoriété de la Liga dans chaque territoire, car nous allons travailler main dans la main avec la ligue », indique Alarcón.

« Une autre caractéristique très importante est l’audience et le nombre de followers que nous avons sur les différents réseaux sociaux, » continue-t-il. « Les joueurs ont un rôle important, qu’ils soient au sein du club actuellement ou non, car ils ont un vrai impact localement. »

Le rôle des joueurs étrangers a été particulièrement prégnant au Mexique, un pays où le Betis a connu une croissance importante ces dernières années. « Le Mexique est le pays avec le plus de followers de la Liga en dehors de l’Espagne et en plus, c’est un pays où nous avons beaucoup de followers grâce à nos deux joueurs mexicains (Andrés Guardado and Diego Lainez) »,  explique Alarcón.

Le club a perçu une augmentation du nombre de followers dans les territoires où il a développé des projets sportifs et a, de plus, attiré des intérêts locaux dans le domaine commercial. Tout ceci est facilité par un accroissement de la couverture médiatique du club dans ces pays, qui permet une meilleure visibilité de la marque.

Le Real Betis est donc concentré sur le développement de ses écoles de football avec l’ambition d’être capable de toucher autant de jeunes gens que possible dans des nouveaux territoires.

« Nous voulons continuer de travailler, avancer et croître avec l’idée d’incorporer de nouvelles académies », a conclu Alarcón. « En même temps, nous voulons inclure de nouveaux partenaires locaux qui nous permettront de continuer à grandir dans de nombreux domaines. »

 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 88

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
2 × 6 =


FACEBOOK
Connections