JEAN II MAKOUN : “JE SUIS PRÊT À VENIR FAIRE DES ESSAIS”

Dans un entretien accordé à l’Equipe depuis la ville de Yaoundé où il est confiné depuis plusieurs mois, Jean II Makoun a évoqué son avenir. Le milieu de terrain de 37 ans attend que les frontières s’ouvrent pour qu’il aille à l’assaut d’un nouveau challenge notamment en France pourquoi pas.

« Comment allez-vous ?
Tout se passe bien, je suis en forme. Je travaille afin de garder le rythme. Je suis très sérieux, je fais attention à mon hygiène de vie. Ce n’est pas toujours évident car je n’ai pas joué cette saison depuis mon départ de Chypre du Nord où j’évoluais à Merit Alsancak. J’ai eu quelques touches. Mais cela ne s’est pas fait, soit parce que le challenge ne me tentait pas, soit parce qu’on ne s’est pas entendus.

Sur quels points ?
Ce n’est pas le salaire (rires), plus des détails. Je veux continuer à jouer et apporter mon aide et mon expérience à un club et à ses jeunes joueurs. Je connais le haut niveau et je sens que je peux encore jouer et aider.

Vous avez 37 ans, ne craignez-vous pas que ce soit un peu un frein pour des clubs ?
Je sais que mon âge peut interpeller mais je suis sérieux et je sens vraiment que je peux encore rendre des services.

Vous cherchez en L1 ou en L2 ?
Les deux. La L2, c’est un très bon niveau. Je suis prêt à venir faire des essais pour que l’on me juge, comme un jeune qui débuterait. Mon objectif, c’est de rejouer. Je ne me dis pas qu’on doit me prendre tout de suite parce que j’ai évolué au plus haut niveau avant…

Vous n’avez peut-être plus les mêmes jambes qu’à Lille ou Lyon…

C’est certain. Mais je travaille toujours, je fais gaffe à mon alimentation, à ce que je fais. Je sais que je peux apporter.

Avec le temps avez-vous reculé sur le terrain comme cela arrive à certains milieux de terrain en fin de carrière ?
Non j’évolue toujours au milieu.

Trouvez-vous que dans la nouvelle génération de milieu de terrain, il y en a qui vous ressemble ?
J’aime bien Idrissa Gueye à Paris, qui fait de belles choses. Le jeune Camavinga (17 ans) m’impressionne. Lui est très fort. Jean Onana à Lille, dommage qu’il y ait eu le Covid qui l’a empêché de confirmer cette saison. »

Source : Par la rédaction avec Lequipe.fr

Similar Posts:

    None Found

Vues : 3068

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 × 30 =