JEAN II MAKOUN A 37 ANS, L’OCCASION DE RESSASSER SA BELLE CARRIÈRE

Jean II Makoun a 37 ans. L’occasion pour Press-sport de ressasser de façon chronologique sa grosse carrière.

Jean II Makoun fait tout son parcours junior au sein des Jeunesse Stars, centre de formation pour jeunes footballeurs de Yaoundé. Il part ensuite jouer avec les cadets de Minuh, toujours à Yaoundé. En 1997, à l’âge de 14 ans, le joueur rejoint l’effectif de Cotonsport de Garoua. 

En 1999, il participe à la phase finale de la CAN des moins de 17 ans en Guinée-Conakry. À cette occasion, il est repéré par Joseph-Antoine Bell qui le contacte et lui propose de faire des essais en Europe. Il commence par le Lille OSC qui se montre immédiatement intéressé et lui fait signer un contrat. Il retourne alors au Cameroun pour obtenir un visa long séjour auprès de l’ambassade de France, mais curieusement, celle-ci mettra quasiment un an à le lui délivrer, rejetant une première fois son dossier. Durant cette période, Jean II est sous contrat avec Lille, mais est contraint de demeurer au Cameroun. Cependant le joueur garde d’étroits contacts avec le LOSC durant cette période qui l’assure de son soutien. C’est finalement fin 2000 qu’il obtient son visa lui permettant de rejoindre le LOSC et son groupe de CFA.

Makoun joue son premier match en Ligue 1 le , contre le SC Bastia. Durant six saisons, il s’impose au sein de l’effectif lillois. Sous la houlette de l’entraîneur Claude Puel, il devient un pilier incontournable du milieu de terrain, disputant à deux reprises la Ligue des champions. Ses performances au Losc font succomber  l’Olympique lyonnais qui l’enrôle le  pour une durée de quatre ans, et pour un montant de 14 millions d’euros (assorti d’un bonus d’un million). Sur son nouveau maillot est inscrit le numéro 17, en hommage à son compatriote Marc-Vivien Foé, décédé tragiquement quelques années plus tôt sur la pelouse de Gerland. Lors de la saison 2008-2009, Jean II Makoun devient rapidement titulaire au milieu de terrain aux côtés de Jérémy Toulalan et Juninho. Dès son premier match en Ligue 1, il inscrit son premier but avec l’OL le , face à Toulouse.

Sa deuxième saison à Lyon commence plus difficilement : souvent inconstant dans l’entrejeu lyonnais, Makoun est la cible de nombreuses critiques de la part des supporters lyonnais. Néanmoins, le , il inscrit le but de la victoire contre le Real Madrid, à l’occasion du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le , alors que son contrat avec Lyon courait jusqu’en , Jean II Makoun signe un contrat de 3 ans et demi avec Aston Villa. Le montant n’a pas été révélé mais la presse annonce 6 millions d’euros + 3 millions en bonus. Il se blesse à la cuisse et ne joue que 7 rencontres en championnat.

Le , il est prêté à l’Olympiakos pour une durée d’un an. L’indemnité de prêt s’élève à 1,5 million d’euros et le club grec a la possibilité d’acquérir définitivement le joueur pour un montant de 4 millions d’euros. Le , il est prêté pour une saison avec option d’achat au Stade rennais FC. Il inscrit son premier but sous le maillot rennais le  contre le Montpellier Hérault Sport Club. Le , le Stade rennais FC annonce avoir levé son option d’achat sur le reste du contrat liant Makoun à Aston Villa. Le joueur signe un contrat de deux ans avec le club breton. Il participe à 67 matchs lors de ses deux premières saisons avec le SRFC avant d’être écarté par Philippe Montanier lors de la saison 2014-2015, au cours de laquelle il ne joue que 62 minutes. La suite de sa carrière le mène à Antalayspor où il dispute deux saisons. Après un petit passage à vide, il rebondit à Merit Alsancak où son contrat s’achève le 30 juin 2020.

Avec l’équipe nationale du Cameroun, il a amassé 68 sélections entre 2003-2014.

Par la rédaction

Similar Posts:

    None Found

Vues : 674

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 − 2 =


Connections

FACEBOOK