ILS PARTAGENT LA MÊME PASSION QUE LEURS PÈRES MAIS PAS LE MÊME TALENT

Connaissez-vous ce vieux dicton, « tel père, tel fils » ? Toutefois, il n’est pas valable pour certains de ces joueurs qui partagent peut-être la même passion du football avec leurs paternels mais pas le même talent :

Yann Songo’o (fils de Jacques Songo’o)

Il aurait aimé se faire un nom comme son père Jacques Songo’o qui a cavalé les pelouses européennes notamment sous les couleurs de FC Metz et de Deportivo la Corogne mais il végète partout en Europe sans parvenir à laisser ses empreintes quelque part. En fin de contrat à Scunthorpe United (EFL League Two), il sera libre de tout mouvement dès le 30 juin 2020.

 

Joslain Mayebi (fils de David Mayebi)

La liste des clubs qu’il a connus est longue comme sa taille. Citons pêle-mêle : AEK Larnaca, Ramat Gan, B. Jérusalem, Ahi Nazareth, Dinamo II, Wrexham, Kidderminster, TBT Tvoroyri, Royal Eagles, Nuneaton, FC Hereford. En se posant la question de savoir si Joslain Mayebi a connu un seul grand club depuis qu’il joue au foot, on se rend à l’évidence que sa carrière qu’il a achevée à Eding sport n’a pas été terrible que celle de son père qui fit de belles choses dans l’entrejeu.

Joslain Mayebi, Wrexham (Photo by Barrington Coombs – PA Images via Getty Images)

Anthony Mfédé (fils de Louis Paul Mfédé)

Lorsqu’on ressasse déjà le parcours d’Anthony Mfédé passé par Cosmos de Bafia, Dragon de Yaoundé, Interclube Luanda, Esentepe SK et Yenicami AK, on n’a pas en mémoire un seul fait d’arme. C’est clair qu’il n’est pas doué comme son père vainqueur de la CAN 88 et auteur d’une belle coupe du monde en 90. A 25 ans, peut-il encore changer les choses à 25 ans ? On garde espoir mais il faut d’abord qu’il rebondisse parce qu’il est actuellement sans club.

Junior Thomas Libiih (fils de Thomas Libiih)

Junior Thomas Libiih est le rejeton de Thomas Libiih qui a joué deux coupes du monde avec les Lions Indomptables du Cameroun (90, 94). Des Astres à la JS Kairouan passant par Apejes et Dragon, il n’a connu que des piges mi-figue mi-raisin. A 24 ans, il a encore peut-être le temps de rattraper son retard, mais il lui faudra d’abord trouver un club parce qu’il est libre comme le vent depuis septembre 2019.

Raphael Milla

Raphael Milla est le fils de la légende Roger Milla, double vainqueur du ballon d’or (1976, 1990), vainqueur des CAN 84 et 88. Passé par le TKC et actuellement sans club, Raphael Milla a encore du chemin. Certes il n’a que 21 ans mais il aura du mal à atteindre le niveau de son père. Il y a encore du boulot Raphael !

Par Pape CARDIN  

Similar Posts:

    None Found

Vues : 666

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
30 ⁄ 1 =