GAELLE ENGANAMOUIT, DE L’EXCELLENCE À LA MÉDIOCRITÉ

Grâce à son talent, Gaëlle Enganamouit est devenue une véritable star du football féminin moderne. Aujourd’hui, le ballon d’or 2015 est enfouie dans l’anonymat. Sans club depuis la rupture de son contrat à Malaga en avril 2019, elle n’intéresse plus.

De l’excellence à la médiocrité. Ainsi peut-on résumer l’actualité de Gaëlle Enganamouit qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Le ballon d’or 2015 a dégringolé au point de rejoindre le wagon de queue. Sans club depuis son départ de Malaga où son contrat a été rompu en avril 2019 en raison de ses contre-performances, elle fut quand même retenue pour la coupe du monde 2019. Arrivée en France en juin dans l’espoir de faire un brillant mondial et revenir au devant de la scène, elle s’est malheureusement enfoncée. Ses performances soporifiques et ses statistiques faméliques l’ont davantage éloigné de ses espérances. Ce fut une aventure de cancre, une aventure aux allures de véritable faillite. Il fallait s’y attendre parce qu’elle n’était pas au point physiquement. Si le talent de l’ancienne attaquante de Rosengard ne fait aucun doute, elle a enchaîné des pépins physiques qui lui font défaut. Trop intermittente pour retrouver son niveau après une série de blessures, elle est clopine-clopant. A 27 ans, on dirait qu’elle a déjà atteint l’âge de se retourner.

Par Franck BERLIO 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 1213

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
7 + 10 =