FOOTBALL CAMEROUNAIS : CHRONIQUE D’UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT

Loin de l’époque glorieuse du football camerounais, les années de déclin se suivent et se ressemblent sous le regard débonnaire des multiples exécutifs qui se succèdent au somment de l’instance dirigeante.

“Un pas, un autre pas, c’est le même pas qu’on recommence” disait un philosophe… Voilà comment se résume l’évolution du  football camerounais depuis un peu plus d’une décennie. On prend les mêmes et on recommence dans un cycle de médiocrité. Tel un envoûtement, on a bien le sentiment que ceux qui sont en charge de choisir qui présidera aux destinées de notre football n’ont conscience de l’avenir. Les mêmes plaintes, les mêmes erreurs, le même scénario, à croire laisser périr notre football est une volonté commune qui jouit désormais d’un nauséeux principe de promesses fallacieuses et quelques billets sonnants. Le sens du discernement semble aveuglé devant des “petits enfants” avides et cupides, qui n’ont pour seul but que de recevoir quelques bonbons à sucer le jour de “la grande fête électorale”, où réjouissances et abrutissement ne laissent place à l’essentiel, “le projet”. Mais à qui le dira t-on encore, l’incompétence est la chose la mieux partagée dans un environnement où tous s’assemblent et se ressemblent. Tous veulent aller au paradis des bienfaits du football, mais personne ne veut mourir du sacrifice essentiel pour y parvenir, par déficit de vision. L’idéal est un luxe, et nul n’y parvient sans une bonne dose de probité, de compétence, de sérieux et de planification car le professionnalisme ne se décrète pas, mais se construit sur la base d’une expérience, la capacité à assurer un engagement envers la société et à répondre à ses attentes.

Par Sylvain KWAMBI 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 × 4 =


Connections

FACEBOOK