FOE, EKENG, MEZAGUE, EBOSSE, BOUASSE, PRECOCEMENT ET TRAGIQUEMENT

Joseph Bouasse Ombiogno Perfection, né le 1er septembre 1998 à Yaoundé, est décédé lundi, 25 mai 2020 en Italie, à l’âge de 21 ans. Ce décès vient rallonger la longue liste des footballeurs camerounais morts prématurément et tragiquement.

Le décès de Joseph Bouasse Ombiogno Perfection survenu lundi dernier en Italie est venu rallonger la longue liste pour différentes raisons, de Marc-Vivien Foé en 2003 à Patrick Ekeng en 2016 en passant par Eric Kamdem en 2009, Albert Ebossé en 2014 ou Valéry Mézague la même année.

Marc Vivien Foé

Le 26 juin 2003  à 19h36, Marc-Vivien Foé s’écroule à la 72e minute de la demi-finale Cameroun-Colombie de la Coupe des confédérations 2003 sur le terrain du stade Gerland de Lyon. Il est alors loin de l’action, dans le rond central alors qu’il se replaçait, après une longue chevauchée côté gauche. Victime d’un malaise, inanimé, les yeux révulsés, les premiers à son chevet sont les Colombiens Yepes et Patino après de longues secondes. Foé est ensuite évacué vers l’antenne médicale du stade, d’où le médecin de la FIFA annonce l’effroyable nouvelle après 45 minutes de tentatives pour le réanimer. L’autopsie a déterminé que la mort de l’ancien lyonnais a pour origine une crise cardiaque consécutive à une malformation congénitale (hypertrophie cardiaque).

Patrick Ekeng

Le 6 mai 2016, Patrick Ekeng rentre en jeu à la 70e minute d’un match de championnat de Roumanie entre le Dinamo Bucarest et Viitorul Constanta. Peu avant le match, il explique à son meilleur ami qu’il ne souhaite pas jouer le prochain match. Sept minutes après son entrée, alors que son équipe mène par 3 buts à 2, Patrick Ekeng s’effondre dans le rond central du terrain comme son compatriote Marc-Vivien Foé lors de la Coupe des Confédérations 2003 au stade Gerland de Lyon, à la suite d’une crise cardiaque. Il est transféré à l’hôpital où l’on tente de le réanimer, mais sa mort est confirmée deux heures plus tard par le staff médical du club, alors que le joueur n’a que 26 ans.

Valéry Mezague

Âgé de seulement 30 ans, Valery Mezague avait été retrouvé sans vie à son domicile de Toulon et l’annonce du décès du Camerounais a beaucoup ému le monde du football. Au départ, la cause de la mort était floue mais l’autopsie  a finalement révélé que l’ancien joueur de Montpellier a été victime d’une crise cardiaque des suites d’une cardiopathie, une malformation cardiaque.

Albert Ebosse

Le 23 août 2014, à l’occasion de la deuxième journée du championnat, la JS Kabylie s’incline 2-1 face à l’USMA Alger malgré un but d’Albert Ebossé Bodjongo sur penalty à la 27e minute. À l’issue du match, alors qu’il s’apprête à regagner les vestiaires, le buteur de la JSK est attaqué et meurt à l’hôpital des suites d’un traumatisme. Selon les autorités algériennes ont déclaré l’attaquant camerounais, a été tué par un projectile tranchant lancé par les fans. Mais le médecin légiste André Moune réalise une contre-expertise qui révèle que Ebosse est décédé des suites d’une brutale agression marquée par une luxation de l’épaule. Depuis lors, l’affaire reste sans suite.

 

Similar Posts:

    None Found

Hits: 3490

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
13 + 9 =


Connections

FACEBOOK