FECAPOLIF : BRAS DE FER ENTRE LE PRÉSIDENT YAHO CALVIN ET JULIEN BOUMSONG À LA VEILLE DE LA CAN DE BRAS DE FER

La confusion règne au sein de la Fédération Camerounaise de Power Lifting et disciplines affinitaires au moment à la veille du championnat d’Afrique de bras de fer qui se déroulera en juillet au Ghana. Ce rififi est occasionné par les dérives du responsable  technique de la discipline bras de fer Julien Boumsong qui a affilié son club à la CAN de bras de fer en lieu et place de la fédération. Une situation incroyable qui surprend le Président de de la FECAPOLIF Yaho Calvin.
Que se passe-t-il au sein de votre fédération ?
J’avoue qu’il y a des petits remous au sein de la fédération dus au fait que quelques personnes mal orientées pensent qu’ils peuvent bafouer les textes en vigueurs au Cameroun.
Quelle est la pomme de discorde ?
La FECAPOLIF et disciplines affinitaires c’est le Power Lifting, le bras de fer et le tir à la corde. Il se trouve que Monsieur Julien Boumsong qui est le responsable  technique de la discipline bras de fer et ce que j’ai appelé il y a quelques jours Président de la commission de ladite discipline brille par un comportement irresponsable. Il y a environ un mois et demi le Minsep m’a appelé pour me confier qu’il m’accordait deux compétitions au niveau africain dont le Power Lifting et le bras de fer. S’agissant du bras de fer, nous allons participer aux championnats d’Afrique en juillet au Ghana. Grande a été ma surprise de constater que Monsieur Boumsong a pris le malin plaisir d’aller affilier son club Ambresting Academy à l’international en lieu et place de la fédération, nous ne savons par quelle alchimie cela a été possible, et il refuse de s’exécuter à nos multiples interpellations à retirer cette affiliation au profit de la fédération qui est seule habilitée à exercer ce droit pour les disciplines qu’elle abrite en son sein.
N’est-il pas possible que Monsieur Boumsong soit détenteur d’un agrément ?
Le bras de fer est une discipline logée au sein de la FECAPOLIF, il n’est donc pas possible que cette discipline reçoive un agrément pour fonctionner en tant que fédération sans que le Président n’ait donné son onction. C’est une pièce importante à verser au dossier pour l’obtention d’un agrément pour cette discipline. Ce sont les textes en vigueur qui le prévoient, le Minsep le sait, et d’ailleurs Monsieur Boumsong travaille toujours sous la coupole de la fédération. Donc il n’est pas possible qu’il puisse bénéficier d’un agrément.
Quelle est la réaction de l’international ?
J’ai voulu au départ résoudre le problème en interne car je considère Monsieur Boumsong comme un fils à qui j’apporte du soutien pour travailler pour le développement de cette discipline comme pour toutes les autres. Mais face à son entêtement, j’ai saisi le Président international Monsieur Samuel Jackson qui est nigérian, il m’a demandé d’en discuter avec le concerné qui par ailleurs, a été élu Secrétaire Général Afrique du bras de fer sans que je n’ai transmis son nom pour postuler conformément à nos textes et de la loi 2012 portant organisation des activités physiques et sportives, je n’ai trouvé aucun inconvénient, tout en lui précisant que le retrait de cette affiliation est sans conditions, afin que la FECAPOLIF puisse bénéficier de son droit.
Comment est désigné le représentant du Cameroun à un poste électif sur le plan africain ?
Nous avons tenu une réunion avec les responsables du Minsep qui ont confirmé que le représentant du Cameroun à l’international est proposé par le Président de la fédération car cela émane de tout un processus qui va jusqu’au ministère des relations extérieures qui valide la personne proposée avant de postuler. Donc si Monsieur Boumsong continue de s’entêter, j’exigerais l’annulation de son élection au poste de secrétaire général Afrique pour le bras de fer car cela rentre dans mes prérogatives.
Ne pensez-vous pas qu’il ait une complicité avec l’international ?
Si les trois disciplines logées au sein de la FECAPOLIF peuvent Aujourd’hui participer aux compétitions internationales, c’est parce-que j’ai soldé les dettes de cotisation depuis juillet 2013. Donc c’est la fédération qui est logiquement reconnue auprès de ces instances. Alors comment en est-on arrivé là ? Je ne sais pas. Toujours est-il que le Président international à réagi et il est donc question qu’on paye nos cotisations pour cette année afin de prendre part au championnat d’Afrique au Ghana. Le comité exécutif Afrique va se réunir très prochainement et se pencher sur ce sujet. Il est simplement question aujourd’hui de respecter la loi du sport et les textes en vigueur au sein de notre fédération, et rien d’autre.
Doit-on s’attendre à des procédures judiciaires ?
La commission d’homologation et de discipline de la fédération sera saisie dans les prochains jours, leur décision pourra faire l’objet d’un recours en fonction du jugement, puis la haute chambre de justice qui sont les trois voix de recours en interne conformément à nos textes. Il n’est pas exclu la saisine de la CCA, et pourquoi pas du TAS plus tard. Mais si les textes sont respectés par Monsieur Boumsong, alors ça nous évitera ces procédures. Nous étions en réunion vendredi dernier avec le comité exécutif, l’une des résolutions prises était qu’il retire cette affiliation de son club à  l’international pour permettre à la fédération de le faire et que les textes soient respectés. S’il ne s’exécute pas, alors il ouvre la voie à des procédures judiciaires.
Entretien réalisé par Sylvain KWAMBI 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 105

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
3 × 1 =


Connections

FACEBOOK