FECAFOOT – Coq sportif : Kombi Mouelle donne des insomnies à Seidou Mbombo Njoya

Les problèmes d’équipements dont souffrent nos équipes nationales de football ces derniers temps étaient trop graves pour ne pas susciter la réaction du ministre des sports. Dans une correspondance adressée au président de la fédération camerounaise de football, Narcisse Kombi Mouelle exige des explications.

Asphyxié ces derniers temps par des problèmes juridiques comme il a lui-même avoué lors de la dernière assemblée générale de la fédération camerounaise de football, le président Seidou Mbombo Njoya va davantage perdre le sommeil. La faute à la correspondance que ce dernier vient de recevoir du ministre des sports. Narcisse Kombi Mouelle veut des explications sur les déficits d’équipements dont souffrent nos différentes sélections nationales de football. Ceux qui suivent le comportement des équipes nationales inférieures ces derniers temps comprennent mieux les préoccupations du patron des sports. Les lions cadets qui préparent actuellement la coupe du monde des moins de 17 au Brésil font peine à voir. Les clichés qui viennent du Brésil illustrent des problèmes d’équipements à la fois  criards et chroniques. Paradoxalement, le capitaine Fabrice Ndzié Mezama et ses coéquipiers s’entrainent avec des tenues Puma déphasées et dépassées dans un contexte où c’est le Coq Sportif qui est censé habiller. Cette triste réalité est indissociable de l’actualité des lions espoirs qui vont prendre part à la CAN des moins de 23 ans en novembre en Egypte et des autres sélections inférieures. Ce tohu-bohu et cette situation très ambigüe dont les conséquences sont graves sur l’image du Cameroun ne pouvaient laisser insensible le patron des sports. Narcisse Kombi Mouelle a donc décidé de se départir du fauteuil de spectateur dans lequel il était campé depuis l’avènement de Coq Sportif pour demander des explications. Une épreuve qui s’avère difficile pour le président de la Fécafoot et ce d’autant que le contrat qui lie la fédération camerounaise de football au Coq Sportif est à la fois mystérieux et absurde. Raison pour laquelle les clauses n’ont jamais été dévoilées malgré d’insistantes sollicitations. En se posant la question de savoir pourquoi certaines sélections continuent d’arborer les tenues Puma alors que c’est le Coq sportif qui est le nouvel équipementier officiel de la Fécafoot, on peut facilement comprendre qu’il s’agit d’une grosse supercherie.

Par Franck Berlio    

Similar Posts:

    None Found

Vues : 835

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
13 − 11 =


Connections

FACEBOOK