EQUIPE NATIONALE : LES AUTRES PROFITEURS DES CONFLITS

C’est devenu une rengaine. Ces dernières années aucun sélectionneur n’a quitté le banc de l’équipe nationale sans traîner la fédération camerounaise de football devant la justice pour rupture abusive de contrat. Dénis Lavagne, Volke Finke, Hugo Broos, la liste est longue à laquelle il faut ajouter Clarence Seedorf. Pourquoi la Fecafoot occasionne-t-elle régulièrement ces conflits financiers alors qu’elle n’est pas dupe des sanctions qu’elle encourt ? La question vaut son pesant d’or.

Il y a quelques jours, l’Etat du Cameroun s’est acquitté de 114 millions de FCFA, soit 170 000 euros environ, ainsi que des arriérés de Sven Vandenbroeck, l’adjoint de Hugo Broos, l’ancien sélectionneur des Lions Indomptables. C’est ainsi que ces dernières années, le Cameroun consent des efforts financiers, les uns aussi importants que les autres,  pour dédommager ses ex-sélectionneurs. Avant le technicien belge, il y a eu beaucoup d’autres cas comme Dénis Lavagne et Volke Finke qui ont été dédommagés tour à tour. Entre-temps, Clarence Seedorf et Patrick Kluivert, qui ont dirigé la sélection nationale fanion lors de la dernière CAN 2019 en Egypte, préparent déjà les godasses pour descendre dans l’arène judiciaire. Le duo hollandais s’apprêterait à réclamer un dédommagement astronomique chiffré à plusieurs milliards de francs CFA. Leur demande vise à faire payer le reste de leurs salaires et à évaluer notamment le préjudice moral qu’ils ont subi du fait de leur éviction enregistrée le 16 juillet 2019. Alors pourquoi la fédération camerounaise de football occasionne-t-elle régulièrement ces conflits alors qu’elle n’est pas dupe des sanctions qu’elle encourt ? La question vaut son pesant d’or et en se demandant si on a vraiment besoin de licencier souvent ces sélectionneurs, on se rend à l’évidence que les histoires de commissions et des intérêts égoïstes joueraient un rôle important dans ces jeux de bancs musicaux. Le comité de normalisation de Me Dieudonné Happi avait-il vraiment  besoin de limoger Hugo Broos, champion d’Afrique 2017, pour recruter un controversé Clarence Seedorf qui a détruit la situation sportive de l’équipe nationale ? Voilà autant de questions que impose cette situation qui effrite considérablement les deniers publics.

Par Franck Berlio 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 343

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
5 + 12 =


Connections

FACEBOOK