ENDEUILLÉ, CARLOS TAKAM BAT FORREST

Le cœur meurtri mais le poing levé. Une semaine après avoir perdu son père, Carlos Takam (39 ans) a trouvé la force de l’emporter face à Jerry Forrest, jeudi soir à Las Vegas pour son retour sur les rings. A huis clos sur le ring du casino MGM, le vétéran franco-camerounais battu par le triple champion du monde IBF, WBA et WBO des lourds britannique Anthony Joshua en octobre 2017 s’est imposé aux points, à l’unanimité des trois juges (98-92, 97-93, 96-94) face à son adversaire américain de 32 ans, qui affichait 26 victoires, dont 20 avant la limite, et 3 défaites avant d’en subir une quatrième, face au Tricolore. Vainqueur là de son troisième succès consécutif sur le sol américain, lui qui réside depuis l’été dernier à Las Vegas, Takam aurait dû à l’origine affronter le 14 juillet prochain, là aussi au MGM, Oscar Rivas, considéré comme l’un des meilleurs boxeurs de la catégorie actuellement. Finalement, la blessure à un coude (survenu le 10 juin soit un gros mois avant le combat) du Colombien avait obligé Takam à revoir ses plans et à changer d’adversaire.

 

Takam : « Et maintenant, je veux affronter un Top 5 ou un champion »

Une mésaventure qu’avait connue lui aussi Forrest, privé également d’adversaire au dernier moment, son compatriote Jarrell Miller ayant été contrôlé positif deux semaines plus tôt. Takam, qui devait faire face initialement à Rivas, a donc combattu (et vaincu) Forrest, qui aurait dû, de son côté, se mesurer à Miller. Le tout dans un contexte très particulier pour Takam, endeuillé et qui a terminé le combat jeudi avec une blessure à un œil qui laissait craindre une fracture à une pommette. « Mon père est mort il y a une semaine, alors je suis monté sur le ring avec le coeur lourd. Je n’ai pas réussi un K-O, mais le plus important était que je gagne. J’ai eu ce combat au dernier moment, mais l’opportunité de boxer sur ESPN était trop grande pour la laisser passer. Je savais que je pouvais battre Forrest », a réagi ensuite le Camerounais, interrogé par nos confrères de L’Equipe, et qui n’a pas caché ses ambitions futures. « Je veux maintenant affronter quelqu’un du Top 5 ou défier l’un des champions. » La retraite semble encore loin pour Carlos Takam.

Similar Posts:

    None Found

Hits: 512

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
14 ⁄ 7 =