ELITE ONE – GRÉVE : ALIM KONATE REPOND AUX CLUBS

Présent à Douala ce samedi dans le cadre du lancement de la saison du football, Alim Konaté premier vice-président de la Fecafoot s’est notamment exprimé sur la menace de boycott qui plane sur les championnats Élite One et Two. En effet, le syndicat des clubs d’Elite a récemment publié un communiqué faisant état d’un débrayage.

Quels commentaires faites-vous du débrayage annoncé par le SYCEC ?

Le championnat est programmée pour le weekend du 4. Donc je pense que les clubs vont jouer aussi bien en Élite One qu’en Élite Two. Je n’ai aucune inquiétude à ce sujet . Maintenant, c’est vrai que les clubs ont certaines préoccupations. Nous sommes en train de discuter à propos et travailler ensemble sur les solutions y afférentes. Je suis convaincu que les 2 ou 3 semaines à venir permettront d’apporter des réponses concrètes à ces préoccupations.

Quelles sont leurs revendications ?

Nous avons lu un communiqué comme tout le monde. Nous sommes au courant et puis nous parlons avec tous les clubs tous les jours. Mais je reste convaincu qu’ils sont conscients que la voix de la sagesse et de l’efficacité c’est de continuer à jouer et de continuer à travailler sur les solutions à apporter et c’est ce qui est en train d’être fait.

Qui va payer cette ardoise de 910 millions ? L’État ou le CTT ?

910 millions ? d’où vous sortez ces chiffres ? Bon… on verra, mais nous sommes conscients que les clubs font beaucoup d’efforts pour jouer ce championnat. Nous avons également au niveau de la Fecafoot apporté notre contribution, nous continuons à rechercher des partenaires économiques qui vont nous accompagner ainsi que ceux des partenaires qui nous accompagnent déjà et je suis convaincu que dans le calme nous trouverions des solutions.

Confirmez-vous que la Fecafoot est allée au TAS au sujet de l’affaire qui l’oppose au club New Stars ?

Je vois l’avais déjà dit, je vous le confirme, ça n’a pas changé.

Pourquoi la Fecafoot va t’elle au TAS alors qu’elle a refusé d’être partie prenante lors de la procédure à  la CCA ?

Non ! Ce n’est pas ça ! Vous savez très bien que selon la charte des sports, pour aller à la CCA, il y a d’abord la conciliation et il faut l’accord des deux parties, de même qu’en arbitrage. Ce n’était pas le cas, c’est pour ça que nous nous sommes pourvus au TAS.

Par Sylvain KWAMBI

Similar Posts:

    None Found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

publicité
Connections

FACEBOOK