DJEMBA DJEMBA DANS LE PIRE ONZE DE L’HISTOIRE DE MANCHESTER UNITED

Manchester United est un club mythique. Mais comme partout, certains joueurs à l’instar de Djemba Djemba sont venus s’y échouer, voire ruiner leur carrière. Voici le onze des pires Red Devils de l’histoire.

De l’avis de tous, Manchester United fait partie des plus grands clubs de l’histoire du football. Sous le commandement de Sir Alex Ferguson, entre 1986 et 2013, le club anglais a glané 13 titres de champions d’Angleterre, neuf coupes nationales et surtout deux Ligue des Champions. Un palmarès impressionnant et des joueurs emblématiques, de David Beckham à Bobby Charlton, en passant par Eric Cantona et Ryan Giggs. Mais comme tous les clubs, “Man U” a aussi réalisé quelques erreurs de casting, parfois coûteuses et difficiles à digérer pour les supporters. Foot Mercato en a réuni onze pour bâtir une équipe qui rappellera forcément de bien mauvais souvenirs aux fans des Red Devils…

Old Trafford a connu de très grands gardiens, dont Peter Schmeichel et Edwin van der Sar pour ne citer qu’eux. Mais Massimo Taibi, débarqué en 1999 pour combler plusieurs blessures, s’est planté dans les grandes largeurs. Élu « Man of the match » pour ses grands débuts face à Liverpool (victoire 3-2), l’Italien s’est planté sur les trois rencontres suivantes, récoltant au passage le surnom de « Vénitien aveugle ». Quatre matches et onze buts encaissés en une saison, voilà des statistiques qui font mal. Devant lui dans cette équipe se tiendrait Alexnader Buttner, qui n’a jamais réussi à déloger Patrice Evra, et deux défenseurs français, passés à côté de leur séjour à Old Trafford : Laurent Blanc, arrivé en fin de carrière et à bout de souffle (75 matches entre 2001 et 2003), et William Prunier. Débarqué en provenance d’Auxerre grâce à Eric Cantona, ce dernier est propulsé titulaire pour deux rencontres, mais devient le bouc émissaire du public après une performance désastreuse face à Tottenham. Le joueur de 28 ans quittera Manchester quelques semaines plus tard.

Quatre connaissances de Ligue 1 parmi les pires flops de MU…

Mais c’est au milieu de terrain que les choses se gâtent, car beaucoup ont échoué à l’heure de marcher sur les traces de Roy Keane et ses glorieux aînés. C’est le cas de l’ex-Nantais, Eric Djemba-Djemba, qui est revenu en 2016 au micro de FF sur son échec. “Si c’était à refaire, je serais parti de Nantes quelques années plus tard. Mais à l’époque, je n’étais pas très bien conseillé. En 2010, au Danemark, j’ai de nouveau rencontré Ferguson quand il est venu remettre le trophée du meilleur joueur. En me remettant le mien, il m’a dit : “j’aurais aimé t’avoir à cet âge-là”. J’avais 29 ans. Il a senti que j’étais plus mur, plus posé, plus équilibré. Je ne regrette pas ce choix mais j’aurais pu faire mieux si j’avais été bien entouré quand j’étais jeune.”

Il y a aussi eu Juan Sebastián Verón, incapable de retrouver son niveau à Manchester. Mais finalement, Anderson mérite sa place dans cette équipe. Présenté comme la future star du football auriverde et recruté pour près de 32 M€, le Brésilien n’arrivera jamais à se montrer à la hauteur. Après un calvaire de huit ans et des blessures à répétition, il retourne au Brésil pour terminer une carrière finalement très décevante. Même constat pour Kléberson, arrivé avec un certain Cristiano Ronaldo après une Coupe du Monde 2002 flamboyante, et incapable de s’imposer en deux saisons…

Et pour animer l’attaque, on retrouve un certain Cruyff. Jordi Cruyff. Si son talent était reconnu de tous, le « fils de » n’a jamais pu confirmer à cause de blessures à répétition. Devant lui, deux connaissances de la Ligue 1 côtoieraient Bebé, le Portugais débarqué de nulle part contre 8,5 M€ et présenté encore aujourd’hui comme le pire échec de l’ère Ferguson. À ses côtés donc, Gabriel Obertan, ancien espoir bordelais, et David Bellion, parti très jeune en Angleterre, mais incapable de faire son trou à Manchester (ou ailleurs). Enfin, Wilfried Zaha vient compléter ce onze peu glorieux. Dernière recrue d’Alex Ferguson avant son départ, le jeune attaquant n’aura eu que 4 matches pour justifier les 20 M€ déboursés. Il ne marquera aucun but, enchaînera trois prêts avant de signer définitivement à Crystal Palace.

Similar Posts:

    None Found

Vues : 104

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
30 + 8 =


Connections

FACEBOOK