Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

COVID-19 : UN DIRIGEANT DE CLUB TACLE SÉVÈREMENT SEIDOU MBOMBO NJOYA

PARIS, FRANCE - JUNE 05: Samuel Eto'o with two FIFA delegates after the 69th FIFA Congress at the Paris Expo Porte de Versailles on June 5, 2019 in Paris, France. (Photo by Daniela Porcelli/Getty Images)

Dans un entretien accordé au site Gigafoot, Pierre Achille Biakam, le manager général de CASK FC de Bafoussam démonte la Fecafoot et Samuel Eto’o. «A propos des dons de Samuel Eto’o, je dirais que la Fécafoot a foutu le bordel. Eto’o a joué au football et sait de quoi ont besoin des joueurs. Les joueurs n’ont pas besoin du riz en cette période. La Fécafoot aurait dû conseiller ceux qui sont autour de Samuel Eto’o qu’il puisse aussi soutenir financièrement les joueurs (…) Que Samuel Eto’o comprenne que si on venait à reprendre le championnat, les joueurs auraient besoin des équipements. D’autres ont besoin d’argent parce que la plupart des clubs ne respectent plus leurs engagements envers les joueurs. On n’aide pas un joueur avec deux ou trois kilos de riz. C’est plutôt de l’insulte envers les footballeurs. Je pense qu’Eto’o lui-même, quand il était à l’équipe nationale, n’acceptait pas certaines choses. S’il n’a pas voulu certaines choses, pourquoi aujourd’hui, il doit insulter ses petits-frères qui pratiquent le même football.» A-t-il expliqué. 

Similar Posts:

Exit mobile version