CORONAVIRUS : LE FC SION CHASSE ALEXANDRE SONG, CHRISTIAN ZOCK ET SEPT JOUEURS

Face à l’épidémie de coronavirus, le championnat suisse se trouve également suspendu. Une décision qui plombe les finances des clubs pensionnaires de la Swiss Football League. Le président du FC Sion Christian Constantin a ainsi décidé de résilier le contrat de neuf de ses joueurs parmi lesquels les camerounais Alexandre Song et Christian Zock.

Le coronavirus plonge le monde du football dans une situation financière inquiétante. Alors que la plupart des championnats européens sont suspendus, les clubs doivent appréhender au mieux les répercussions économiques de cette crise sanitaire. En France par exemple, certains clubs de Ligue 1 ont opté pour le chômage partiel histoire de limiter la casse financièrement. La Swiss Football League actuellement suspendue, les dirigeants des clubs helvétiques s’activent pour sauver ce qui peut encore l’être sur le plan financier.

Ainsi, le FC Sion a décidé d’opter pour le chômage technique, et ce pour l’ensemble de ses salariés. Une nouvelle annoncée par le président de la formation suisse, Christian Constantin en début de semaine. Mais certains joueurs de l’effectif professionnel n’ont pas accepté cette décision et l’affaire a tourné au vinaigre. Selon les informations du site 20 Minutes.ch, neuf joueurs auraient refusé la proposition effectuée par le président Constantin. Ainsi, Pajtim Kassami, Alex Song, Ermir Lenjani, Xavier Kouassi, Seydou Doumbia, Mickaël Facchinetti, Christian Zock, Birama Ndoye et Johan Djourou ont tous éconduit la solution prônée par leur direction.

Le syndicat des joueurs s’en mêle

Il faut dire que celle-ci impacterait fortement leurs émoluments, ce qui expliquerait en grande partie ce refus massif. Visiblement excédé par leur comportement, Christian Constantin a décidé de rompre le contrat de travail des neuf joueurs cités. Ces derniers ont été notifiés de cette résiliation de leur contrat de travail par lettre recommandée. Face à l’urgence de la situation, les dirigeants du FC Sion avaient demandé aux joueurs une réponse rapide (au plus tard mercredi midi). Pris de court, beaucoup de joueurs n’ont pas pu consulter leurs avocats. Certains d’entre eux n’auraient donc pas répondu à la proposition et d’autres auraient ainsi coché la case « Je n’accepte pas la proposition ».

En parallèle, les contrats ont été résiliés le jour même, et sans préavis. Motif évoqué ? Cas de force majeure… Interrogé par le média suisse, Christian Constantin, président du FC Sion, estime sa démarche légitime. « Le club est privé de tous ses revenus. Il nous est interdit de leur offrir leur travail », confie ainsi peu loquace l’intéressé. Alerté de cette situation rocambolesque, le syndicat suisse des joueurs (SAFP) conteste vigoureusement la méthode du président de Sion. Le syndicat précise que l’épidémie de coronavirus ne justifie aucunement une telle mesure au niveau du droit des joueurs protégés par un contrat à durée déterminée. « Nous espérons que ces licenciements abusifs seront immédiatement révoqués et qu’une discussion sur les alternatives possibles s’ouvrira », explique le président de la SAFP Lucien Valloni dans une missive envoyée au FC Sion. La bataille juridique entre toutes les parties s’annonce mouvementée…

Similar Posts:

    None Found

Vues : 83

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 + 26 =


Connections

FACEBOOK