CORONAVIRUS – ALEXANDRE SONG : “MON AVOCAT VA S’EN OCCUPER”

Comme huit autres joueurs, le milieu de terrain Alexandre Song a été licencié par le FC Sion après avoir temporisé une offre de chômage partiel proposée par le président du club pour faire face à la pandémie de coronavirus. Invité samedi soir de l’After sur RMC, le Camerounais de 32 ans a partagé son incompréhension.

“Mon avocat va s’en occuper, c’est parti à la Fifa. On va défendre nos droits”. Alexandre Song n’a pas dit son dernier mot face à Christian Constantin, président du FC Sion. Le milieu de terrain camerounais de 32 ans a été licencié par le club suisse, tout comme huit de ses coéquipiers. La sentence est tombée après avoir décidé, avec ses partenaires, de ne pas donner son accord immédiat pour consentir à des mesures de chômage partiel. Celles-ci entraînent une baisse et un plafonnement de salaire, afin de permettre au club de faire face aux troubles économiques causés par la pandémie de coronavirus.

Invité samedi soir de l’After sur RMC, l’ancien international a donné sa version des faits. “On a joué un amical vendredi (20 mars, ndlr) et on était censés rencontrer le président lundi, puis mardi, a-t-il raconté. On n’avait pas de nouvelles. On a reçu un message WhatsApp mardi après-midi pour nous dire que chacun devait signer un papier nous disant qu’on nous baissait nos salaires, qu’on allait nous payer environ 12.000 euros. On devait renvoyer le papier le lendemain pour 12h. On a reçu ce document sans explication”.

“Je n’ai fait aucune faute professionnelle”

Alexandre Song a alors expliqué qu’il ne souhaitait pas signer ce document sans être en mesure de savoir ce qu’il impliquait exactement: “Je suis footballeur, ce n’est pas mon travail. Il y a des gens pour vérifier ça. On ne pouvait pas le signer, on n’a pas eu de discussions. Tous les clubs discutent aujourd’hui. Notre capitaine n’était au courant de rien. On a décidé tous ensemble de ne pas signer ce document. On voulait discuter”.

Le licenciement va donc être contesté devant les autorités compétentes. “Je n’ai fait aucune faute professionnelle. Tous les clubs échangent avec leurs joueurs pour trouver des solutions. On ne comprend pas ce qui s’est passé. Personne n’arrive à comprendre”, s’est-il insurgé.

Pajtim Kasami, Ermir Lenjani, Xavier Kouassi, Seydou Doumbia, Mickaël Facchinetti, Christian Zock, Birama Ndoye et Johan Djourou sont les autres joueurs concernés par ce licenciement. Après 23 journées de championnat, le FC Sion occupe la huitième place (sur dix) au classement, avec seulement quatre points d’avance sur la première place de relégable.

Similar Posts:

    None Found

Hits: 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
27 − 7 =


Connections

FACEBOOK