LES 15 MEILLEURS JOUEURS PASSÉS PAR MONTPELLIER

De la fin des années 80 au titre de 2012, la liste des joueurs qui ont marqué l’histoire du Montpellier HSC est longue. Voici une sélection des 15 meilleurs joueurs passés par le club du regretté Loulou Nicollin. Dans cette liste de meilleurs joueurs ordonnés de manière chronologique, on retrouve Albert Roger Milla passé au club entre 86 et 89.

1. Laurent Blanc (1983-1991)

Formé au club, le futur champion du monde 1998 y fait ses débuts en 1983. Pas encore affublé du surnom de “Président”, Laurent Blanc évolue alors au poste de milieu de terrain, parfois même offensif. Il ne marque pas moins de 18 buts lors de la saison 1986-1987. Grand artisan de la montée du MHSC en D1, “Lolo White” remportera, comme Valderrama, la Coupe de France en 1990. Il inscrira d’ailleurs un but en finale.

2. Kader Ferhaoui (1982-1993 / 1996-1998)

Dans le club des vainqueurs de la Coupe de France 1990, nous demandons Kader Ferhaoui! Buteur en finale, l’international algérien cumule 12 saisons et reste l’un des joueurs comptant le plus d’apparitions avec le maillot du MHSC.

3. Pascal Baills (1983-1991 / 1995-2000)

Pascal Baills a tout vécu avec Montpellier, du sacre de 1990 à la relégation en 2000. Le nom du défenseur est indissociable de celui de son club. Avec 429 apparitions à son actif, Baills est le seul joueur de Montpellier pouvant se targuer de dépasser les 400 matchs avec son club. Depuis, le latéral droit s’est reconverti comme entraîneur adjoint. Il a connu le titre de 2012 avec René Girard et fait toujours partie du staff de Der Zakarian. La fidélité à l’état pur.

4. Roger Milla (1986-1989)

Roger Milla rejoint Montpellier à l’âge de 34 ans, un détail vite effacé par ses statistiques lors de sa première année avec le MHSC (18 buts). Artisan de la montée en D1 où il inscrira 12 autres buts la saison suivante, le Camerounais se signalera bien sûr ensuite lors de la Coupe du Monde 1990.

5. Julio Cesar (1987-1990)

Si le nom vous rappelle quelque chose, c’est tout à fait normal. Julio Cesar n’est autre que celui qui a heurté le poteau lors d’un quart de finale légendaire entre la France et le Brésil en 1986. L’année suivante, le défenseur brésilien rejoint le MHSC pour trois années. Son aventure se termine également sur le fameux sacre en Coupe de France et un transfert à la Juventus.

6. Albert Rust (1987-1990)

Dernier de nos vainqueurs de la Coupe de France 1990 sélectionnés pour cette liste, Albert Rust. En 3 saisons, le gardien de Montpellier ne manque qu’un seul match. Figure du sacre en coupe de France, Rust n’encaisse que deus buts durant la compétition.

7. Carlos Valderrama (1988-1991)

Qui d’autre pour commencer cette liste que Carlos Valderrama ? Arrivé en 1988 à Montpellier, le Colombien se fait plus remarquer par sa chevelure que par ses performances sur le terrain lors de sa première année. Les deux saisons suivantes, le numéro 10 fera briller son talent et remportera notamment avec son club la Coupe de France 1990.

8. Eric Cantona (1989-1990)

La saison 1989-1990 est un grand cru pour Montpellier. Eric Cantona en fait partie. Arrivé en provenance de Bordeaux, celui qui n’est pas encore “The King” marque au fer rouge son court passage avec dix buts en D1 ainsi que quatre en Coupe de France.

9. Vincent Guérin (1989-1992)

Vincent Guérin s’est lui aussi mis en évidence lors de son passage à Montpellier. Il y retrouve notamment Cantona avec qui il a gagné l’Euro Espoirs une année auparavant. Un tremplin vers le PSG où le milieu de terrain explosera ensuite.

10. Bruno Carotti (1991-1995 / 2001-2009)

Tout comme Baills, Bruno Carotti est un fidèle du club. 322 apparitions sous le maillot héraultais malgré un palmarès vierge. Il intègre le staff de Montpellier en 2009 avant d’en devenir le directeur sportif en 2011.

11. Bruno Martini (1995-1999)

Lui aussi fait toujours partie du staff héraultais. Directeur adjoint du centre de formation montpelliérain, Bruno Martini a tenu les cages du MHSC pendant 120 matchs. Des performances qui lui ont valu une place de titulaire dans les buts de la France à l’Euro 1992

12. Franck Sauzée (1996 – 1998)

Si Kaizer Sauzée compose cette liste, c’est bien plus pour son œuvre globale que pour son passage à Montpellier. Vainqueur de la Ligue des Champions avec Marseille en 1993, le milieu de terrain n’a pas marqué les esprits dans l’Hérault. Il figure pourtant indubitablement parmi les grands noms qui ont foulé la pelouse de la Mosson.

13. Younes Belhanda (2003-2009)

L’international marocain doit beaucoup à son club formateur et son club lui doit beaucoup également. Au milieu des Cabella, Giroud ou autre Stambouli, Belhanda a explosé pendant la saison du titre en 2012. Les supporters gardent sans aucun doute en mémoire ses buts et célébrations acrobatiques. Si le numéro 10 montpelliérain n’a pas été aussi prolifique par la suite, nul doute que les supporters ont gardé un souvenir impérissable de l’enfant du club.

14. Olivier Giroud (2010-2012)

Remarqué à Tours (L2) après une saison à 23 buts, le futur champion du monde 2018 débarque dans l’Hérault contre 2 millions d’euros seulement. Après une première saison à six buts, Olivier Giroud se mue en figure de proue du Montpellier champion de France avec 21 buts lors de la saison 2011-2012.

15. Vitorino Hilton (2011-…)

Premier de nos trois sélectionnés pour la période du titre de 2012, Vitorino Hilton en est l’un des grands artisans. Celui qui fêtera ses 43 ans en septembre prochain est un modèle de longévité mais pas que. Le doyen du championnat de Ligue 1 fait partie, en 2012, des 11 sélectionnés dans l’équipe type de l’année. Éternel.

Du Montpellier Paillade Sport Club au Montpellier Football Club, tous ces joueurs qui ont fait les belles années du MHSC ont un point commun : ils ont tous signé avec Louis Nicollin.

Depuis l’endroit où il nous regarde, “Loulou” doit être fier de ce qu’il a accompli avec son club, qu’il a pris en main en 1974 et mené au sommet de l’Hexagone en 2012.L

Similar Posts:

    None Found

Vues : 841

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
30 − 3 =