CHAN 2020 : LA CAF MET LA PRESSION SUR LE CAMEROUN

Dans une correspondance qui a pour objet : “éléments importants pour l’organisation du tournoi final-CHAN 2020” la confédération africaine de football demande au secrétaire général de la Fécafoot de lui fournir urgemment des informations relatives à plusieurs aspects devant concourir à l’organisation du CHAN 2020.

Anthony Baffoe, le secrétaire général adjoint de la CAF, a adressé le 8 mars 2020, une correspondance au SG de la Fédération Camerounaise de Football. Le dirigeant ghanéen demande à Benjamin Didier Banlock de lui fournir urgemment des informations relatives à plusieurs aspects devant concourir à l’organisation du CHAN 2020. Citons pêle-mêle : les aspects généraux et compétitions, l’arbitrage, le marketing, les médias et le médical.

Dans ce chapelet d’exigences, la fermeture de tous les stades semble revêtir plus d’importance pour la CAF qui dans sa correspondance a mentionné en rouge cette recommandation qui prescrit la fermeture de l’infrastructure sportive dès le 12 mars. Les Stade omnisports de Yaoundé, de Bepanda, de Japoma et de Limbe doivent donc être cadenassés. La CAF exige également la mise à jour de l’état des pelouses des terrains d’entrainement du stade principal de Japoma, du stade de Bonamoussadi, Mbappé Leppe, Annexe 1, BEAC, et les stades d’entrainement de Limbe. Quant à l’arbitrage, la CAF exige du Cameroun de mettre gratuitement à sa disposition à partir du 5 avril 2020, le système VAR complet avec un système de backup dans chacun des sites de la compétition, installé au plus tard le 2 avril pour le test de technologie.

Sur le plan médical, la mise d’un certain nombre de dispositifs, les uns aussi importants que les autres est exigée.

Similar Posts:

    None Found

Hits: 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
19 + 17 =