CHAN 2020 : CÉRÉMONIE DU TIRAGE AU SORT, UNE PREMIÈRE VICTOIRE POUR LE CAMEROUN

Lorsqu’on interroge tous ceux qui ont assisté à la cérémonie du tirage au sort du CHAN 2020 lundi soir au palais polyvalent des sports de Yaoundé, il n’ y ‘a qu’un seul sentiment : la satisfaction. C’est que le comité d’organisation a mis les petits plats dans les grands afin que l’événement soit une réussite à tous les niveaux.

 La cérémonie du tirage au sort du CHAN 2020 qui s’est déroulée lundi soir au palais polyvalent des sports de Yaoundé était un test, une occasion pour le COCAN de jauger plusieurs aspects qui vont concourir à l’organisation du tournoi prévu du 4 au 25 avril au Cameroun. Des enjeux trop importants que les organisateurs ont su maitriser. “La cérémonie du tirage au sort officiel du CHAN 2020 au Cameroun était une étape importante, j’allais dire décisive dans le processus d’organisation de cette importante compétition continentale. Au niveau du COCAN, il s’agissait d’un test de la fiabilité, de l’efficacité et de la crédibilité du mécanisme d’organisation mis en place par le décret présidentiel créant cet organe dont des démembrements fonctionnent sur l’ensemble des quatre sites retenus pour la compétition. Nous avons également pu tester l’adhésion des camerounais, l’engouement des camerounais pour cette compétition.” A réagi le ministre des sports Narcisse Kombi Mouelle, président du COCAN.

A travers une belle cérémonie qui a notamment servi de vitrine aux richesses culturelles du Cameroun, les organisateurs ont réussi leur numéro selon de nombreux avis. Mêmes les plus sceptiques avaient l’air émoustillé.  “La cérémonie a été très belle. Ca prouve encore que le Cameroun sait organiser les évènements. Je pense que tout le monde est satisfait et est rentré content.” A reconnu Albert Roger Milla.  Faut-il ajouter à ces épithètes élogieuses de l’ambassadeur itinérant le sentiment dithyrambique du président de la CAF Ahmad Ahmad. “C’est une cérémonie qui correspond à notre culture en tant qu’africain. Ça reflète notre tradition, notre culture. Donc, ça nous rend fier.”

On a qu’une chance de faire bonne impression. L’adage a donc bien valu lundi soir dans l’antre du palais polyvalent des sports de Yaoundé où le COCAN a réussi son premier match par les prouesses en matière d’organisation.

Par Franck Berlio

Similar Posts:

    None Found

Hits: 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
10 × 27 =


Connections

FACEBOOK