ROSTAND YOUDA : “LA LIGUE DE FOOTBALL DE L’OUEST SE PORTE BIEN”

Dans un entretien à bâtons rompus, Rostand Youda le Secrétaire Général de la Ligue Régionale de Football l’Ouest déroule la feuille de route de la saison sportive 2020 et raconte avec talent et précision l’ouverture de la saison qui a récemment eu lieu à Dschang.

Comment se porte la Ligue Régionale de Football de l’Ouest ?

La Ligue Régionale de Football de l’Ouest se porte merveilleusement bien. Nous avons ouvert notre saison le samedi 11 janvier dernier à Dschang, c’était une cérémonie réussie au regard de la ferveur populaire. On s’est rendu compte que les acteurs et amoureux du sport sont véritablement en train de revenir dans les stades.

Comment avez -vous apprécié le déroulement de la cérémonie d’ouverture ?

Une cérémonie spectaculaire au regard du casting des acteurs qui ont donné le coup d’envoi, notamment l’Aigle Royal de la Menoua et Fusée de Babouantou qui ont assuré le spectacle sur le plan du jeu.  La fête était belle, tout le monde a apprécié, ça c’est la résultante d’une ligue qui est assez sereine dans la préparation de sa saison. À partir de ces éléments, on peut témoigner que la LRFO se porte bien.

Quels sont vos chantiers prioritaires au lendemain de votre nomination ?

Le premier chantier était la matérialisation de la profession de foi du président à savoir : la pacification de l’environnement footballistique de la région de l’Ouest et aussi la fédération de toutes les meilleures compétences pour une convergence de points de vue et d’intérêts. Les résultats sont probants parce que la ligue revit véritablement et tous les acteurs aujourd’hui se retournent vers elle pour se la réapproprier car elle est leur chose. C’était devenu une sorte de no go erea, aujourd’hui c’est la sérénité et nous sommes satisfaits. Le prochain chantier qu’on a déjà d’ailleurs commencé à exécuter c’est la vulgarisation des textes de la Fecafoot que nous avons pris le soin de multiplier afin que chaque acteur aussi bien de la presse que les acteurs directs puissent avoir une copie car les divergences de vue proviennent très souvent de la non maîtrise des textes qui sont la boussole de la compétition et du fonctionnement de la ligue. Mieux les acteurs maîtrisent les textes, moins il y aura des problèmes.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faite face ?

Il n’y a pas de véritable difficultés sur le plan administratif. Il n’y a  que les retards observés au niveau des présidents de clubs dans le processus d’enregistrement des licences. On a beau multiplié des réunions de préparation de lancement de la saison depuis pratiquement le mois de novembre, mais le jour de la compétition on est encore à régler les derniers détails avec certains présidents de clubs qui ne comprennent pas la nécessité de faire enregistrer les licences assez tôt afin de palier aux éventuels rejets, erreurs de noms, afin d’y apporter des corrections dans les délais afin que le jour de la compétition on soit simplement à se lancer sur le terrain. L’autre difficulté c’est la disponibilité des infrastructures sportives du fait que tous les stades de la région de l’Ouest sont en chantier en vue de la compétition que le Cameroun va abriter. Nous avons donc une marge de manœuvre réduite par rapport aux infrastructures mises à notre disposition. Néanmoins, on fait avec ce que nous avons sous la main.

Comment se déroulent les préliminaires de la coupe du Cameroun dans votre région ?

Tout se passe bien, tous les matchs programmés se sont joués, exceptées les rencontres qui ont connu le désistement de certaines équipes. À cet effet les textes de la fédération prévoient ces désistements selon un délai, et les choses se sont déroulées en conformité des textes. Ca a été un démarrage réussi au regard des rencontres qui se sont disputées âprement. Donc on peut se satisfaire de déroulement.

C’est une bonne nouvelle de savoir que le Cameroun va définitivement accueillir la CAN 2021 n’est-ce pas ?

C’est une bonne chose d’être rassuré que la ville de Bafoussam va accueillir une poule de la CAN 2021, c’est vrai qu’on a été un peu frustrés par le fait de ne pouvoir plus accueillir le CHAN pourtant c’était le cas au départ, et ce pour des raisons évidentes du fait d’être certains chantiers encore en cours. Ce qui n’a pas plaidé en faveur de la région de l’Ouest. Aujourd’hui avec l’observation qu’on fait de l’évolution des chantiers, nous seront fin prêts et c’est un sentiment de satisfaction. On se projette désormais sur l’organisation de la compétition, la région de l’Ouest étant hautement sportive et qui l’a prouvé à d’autres occasions sur le plan de la mobilisation dans les stades. Ce sera une CAN grandiose avec la participation de la région de l’Ouest de façon effective.

 Quelle appréciation faites-vous des travaux du comité exécutif de l’AJSC auxquels vous avez pris part samedi dernier ?

C’est une association qui acquiert davantage la maturité au regard du récent processus électoral dans les régions et sur le plan national.  Le déploiement a été méthodique de la base au sommet avec la mise en place des coordinations régionales pour aboutir à la coordination nationale et le fait que Bafoussam accueille la première session du comité exécutif de cette association est un bonheur. Nous avons apprécié la maturité dans le déroulement des travaux avec des débats riches, courtois, parfois contradictoires, mais constructifs, au sortir desquels de grandes résolutions ont été prises. Nous espérons que ces résolutions seront mises en musique pour davantage grandir l’association. Maintenant, le souhait que je peux émettre de par ma casquette de représentant de la Fecafoot, c’est de voir l’AJSC se constituer pour devenir pourquoi pas un membre de la Fecafoot parce que c’est une association qui est à côté de la fédération, qui l’accompagne dans toutes ses activités. Il est de bon ton qu’en tant que partie prenante, cette association prétende à être membre de la Fecafoot. C’est le vœu d’un administrateur du football et d’un  confrère.

Quel est votre mot de fin ?

La LFRO a déjà impulsé une dynamique de solidarité, la preuve à l’ouverture de notre saison nous avons invité d’autres ligues régionales à y prendre part et elles ont répondu favorablement. Nous voulons travailler main dans la main. En retour, nous assistons d’autres ligues aussi dans leurs évènements. Nous avons été tout récemment à Yaoundé pour les playoffs du basketball afin de soutenir la Ligue Régionale de Basketball de l’Ouest. Donc nous encourageons toutes les autres Ligues à se mettre ensemble avec nous, pour que nous soyons plus fort ensemble.

Par Sylvain KWAMBI à Bafoussam

 

Similar Posts:

    None Found

Vues : 244

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
20 × 12 =