TKC : Dépité, Me Patrice Omgba Nsi convoque les mémoires

Résultats médiocres, supporters absents… décadence, le club de Mvog Ada actuellement lanterne rouge est bien loin des années glorieuses de Martin OMGBA ZING .

Derniers du Championnat de Ligue 1, les joueurs du Tonnerre évoluent désormais devant des tribunes clairsemées.
La nuit est tombée et les étoiles avec. Tout ce qui brillait a fini par se ternir. Tout ce qui illuminait le ciel des blanc et noir s’est évanoui dans un brouillard sombre et opaque. Il est loin le temps où une rencontre Tonnerre vs Canon était gage de beau jeu , de frissons , de passions et de joie pour le vainqueur.

Elles sont loin les grandes fêtes populaires dans l’enceinte du Stade Amadou Ahidjo comble et exaltée. Le Tonnerre n’est plus ce qu’il était. Ce jeudi soir , dans leur coquille devenue froide, les Kalara Boys ont clignoté en rouge, comme la lanterne qu’ils portent dans leur dos.

Le derby face au Canon , au porte de la zone rouge, était un duel fané sans saveur. Le club de Mvog Ada, en crise, présidé par un President d’Association sans idée et sans un sous qui cherche désespérément la voie à suivre, entraîné par un coach qui n’a pas trouvé les bons codes, n’est plus que l’ombre de lui-même. Les supporters tristes et désemparés restent nostalgique des grandes heures. Ils les pleurent même. Ils les invoquent aussi.

Me OMGBA NSI Patrice convoque les mémoires

« Notre étincelle, notre base de travail, c’est notre passé. » Le discours du tout nouveau Vice Président général , Me OMGBA NSI en charge des jeunes pouces est symbolique. Le fils du fondateur , élevé sous les projecteurs du Club Mythique pendant 14 saisons (1969-1983), convoque les mémoires autour d’un nom : OMGBA ZING Martin, le Fondateur du Club .Celui qui a lancé l’aventure, en 1934, après avoir créé et quitté le Canon Sportif de Yaoundé en 1933.

Son règne a été couronné par deux titres de Champion du Cameroun (1981, 1983 ) un titre de Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1974 et une popularité au firmament avec le titre de premier Vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe avant de prendre fin en 1983. « C’est lui et ses compagnons de route qui ont inventé le concept “Kalara” gage et identité du beau jeu du Club souligne Me OMGBA NSI . Le “Kalara” était l’emblème du club. Les Présidents qui lui ont succédé ont gardé Le Cap à l’instar de Mvondo Vincent et pris des tas d’initiatives pour faire venir les jeunes talents même étrangers dans le Club . » Les supporters ont suivi.

« Une seule image résume tout, précise Me OMGBA NSI Patrice , il y avait une centaine de supporters au Stade Militaire hier soir pour assister au derby Tonnerre vs Canon. 30 ans plus tôt , ils étaient 50.000 pour un match de championnat opposant Tonnerre vs Canon au Stade Omnisports de Yaounde .

Le Tonnerre était un Club ouvert à tous avec un siège social identifié, des sociétaires venant des quatre coins du Cameroun , aujourd’hui le Club est fermé , géré comme une petite épicerie de quartier avec la complicité des instances faîtières aujourd’hui et hier de la Ligue professionnelle de football du Cameroun.

Le nouveau Directeur General, monsieur Robert NGANGO, compte bien ouvrir de nouveau le Club au grand public. » Qui s’est détourné du Tonnerre aujourd’hui.

«Le Club de Mvog Ada s’est enfoncé dans la corruption »

Que s’est-il passé pour expliquer cette chute ? Des soucis financiers, le manque de vision sportive, le déni du professionalisme, l’incompetence notoire des dirigeants successifs , la gabegie et la corruption ont usé la patience de la Grande famille Tonnerre, l’arrivée d’Achille Essomba aux manettes de l’Association, il y a deux saisons n’a guère changé la donne , confronté aux mêmes problèmes… « Les autres clubs ont bien bossé et ont progressé sportivement mais aussi en termes de structures, de formation, de communication, de ressources financières, ajoute Me OMGBA NSI . Le Club de Mvog Ada, lui, s’est enfoncé dans des luttes intestines interminables. Il a perdu son esprit familial. Des étapes ont été ratées. Il s’est aussi un peu trop éloigné des vertus du terrain. »

Pourra-t-il retrouver une partie de son lustre ? « L’écosystème a changé, répond Me OMGBA NSI Patrice. Le Directeur Général, Robert NGANGO a la tête de l’équipe professionnel pourrait-il refaire aujourd’hui du Tonnerre une référence ? J’en suis sûr et certain à condition de le laisser travailler dans le strict respect des textes et règlements qui régissent le football professionnel au Cameroun .

En tout cas, c’est le souhait des amoureux du Club de Mvog Ada.

 

Similar Posts:

    None Found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

publicité
Connections

FACEBOOK