Landry N’Guemo : « Je garde le téléphone bien allumé… »

De retour à Nancy, en famille, après avoir résilié son contrat avec Kayserispor (D1 turque), Landry N’guemo poursuit sa préparation dans l’attente d’un nouveau défi. L’ancien milieu stéphanois, également passé par Nancy et Bordeaux, fait le point sur son actualité et évoque quelques sollicitations sans pour autant disposer d’une offre ferme pour le moment.

Le fait de résilier votre contrat avec Kayserispor a-t-il été accueilli comme un soulagement ?

Landry N’guemo : Bien sûr parce que c’était une période difficile pour moi. J’étais tout seul là-bas, sans la famille et sans jouer. Voir tes coéquipiers sur le terrain le week-end alors que tu t’entraînes, c’est dur. Après avoir été écarté, j’ai intégré l’équipe réserve, mais le niveau n’était pas très élevé, du coup ce n’était pas réjouissant.

La résiliation semblait inévitable …

C’est certain, parce qu’ils ne respectaient pas le contrat. Du coup, la seule alternative pour moi était d’y mettre un terme.

Maintenant que vous êtes libre, quelle est votre situation ?

Je suis de retour à Nancy. Pour l’instant, je profite de la famille, mais je suis conscient qu’il va falloir rebondir. Pour ça, je garde le téléphone bien allumé…

Des clubs vous ont-ils appelé ?

Il y a eu des approches, des intermédiaires ont sondé la situation. Des clubs en Turquie m’ont aussi appelé, mais pour l’instant je n’ai pas de proposition sur la table. Aujourd’hui, je ne peux pas citer de clubs parce qu’il n’y a pas d’offre officielle.

Quelles sont vos envies pour la suite ?

Pour l’instant, je veux surtout rejouer. Je discute un peu plus avec des gens en Turquie, mais le terrain me manque et je ne ferme aucune porte.

 Propos recueillis par Benjamin Quarez

Laisser un commentaire

Top