Transferts : Le Maghreb continue à faire ses emplettes en ligue 1

Raymond Fossouo, Cédric Djeugoué, Brice Owona et aujourd’hui Junior Kemajou… En l’espace de quelques mois, plusieurs cadres du championnat camerounais ont filé au Maghreb. Et ça tombe bien : maltraités et mal lotis, la plupart des joueurs de la ligue 1 ne rêvent que de la stabilité.

Fer de lance de l’attaque de Botafogo de Douala avec 9 buts, Junior Dibami Kemajou a, lui aussi, choisi de quitter la ligue 1 pour le Maghreb. L’attaquant de 18 ans a déposé ses valises chez les marocains de Chabab Rif Al Hoceima (L1) pour quelques saisons. Après les récents départs de Cédric Djeugoué, Brice Owona et Raymond Fossouo, le Maghreb continue donc à faire ses emplettes cette saison en ligue 1. Et ça tombe bien : la plupart des joueurs locaux ne rêvent que de la stabilité dans un contexte marqué par l’intensification de la précarité et de l’amateurisme. Mais, ce qui est désolant, c’est qu’on se fait piller. Année près année, le Maghreb dévalise la ligue 1 de ses meilleurs éléments. Là, on est carrément humiliés. S’il faut utiliser une image : on nous déshabille en nous déchirant les habits et on nous viole sans que personne ne puisse broncher. Dans un contexte où l’on parle de plus de professionnalisme, si l’on veut être professionnel, que l’on s’occupe du pillage qu’on subit chaque année en améliorant les conditions des joueurs locaux qui sont prêts à partir à la première occasion.

Laisser un commentaire