OM-OL : Nkoulou revient sur les incidents et l’accueil houleux de Valbuena

Alors que la rencontre entre l’OM et l’OL a marqué les esprits, Nicolas Nkoulou était amené ce mardi a s’exprimer sur les incidents qui ont émaillé la rencontre.
Le choc dominical entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais a tenu toutes ses promesses en termes d’intensité. Sur le terrain, on a joué avec les limites, Romain Alessandrini en faisant l’expérience en étant exclu avant la mi-temps. En tribunes, c’est dans un Vélodrome chauffé à blanc que quelques individus ont provoqué une interruption de match après le jet de plusieurs bouteilles de bières sur la pelouse. Si Michel a refusé de revenir sur ces événements, Nicolas Nkoulou s’est lui exprimé en conférence de presse, prenant la défense d’un Mathieu Valbuena chahuté :
« Je tiens à saluer la bonne ambiance malgré tout ce qu’il y a eu. C’est l’empreinte de Marseille, on a besoin de cette ferveur, même si c’est allé un peu loin. On ne voudrait pas recevoir des pierres, c’est dommage. […] Mathieu a toujours donné le meilleur de lui-même, ce n’est pas le meilleur moyen de l’accueillir. En tant que footballeur, on n’aimerait pas être reçu de cette façon-là. Il a passé huit ans ici, et a toujours été au service du club », a expliqué le Camerounais, lié à l’OL cet été.
Interrogé au sujet d’éventuelles sanctions, Nkoulou est partisan de la fermeté, jusqu’à un retrait de points prononcé à l’encontre de son équipe : « S’il faut aller jusque-là pour recadrer les choses, même si ça ne fait pas plaisir de perdre des points, ce n’est que du football, prendre du plaisir, donner du plaisir, passer des bons moments. Ce n’est pas moi qui décide de ce qui va arriver, mais ils sont assez grands. Tout le monde a pris conscience des événements, et on souhaite ne pas en revenir là. […] Quand on va nuire à la vie d’un joueur, malgré tout ce n’est pas évident. On aime Marseille pour l’ambiance, parce que ça vit, on ne peut pas jouer sans eux, mais aller jusque-là, c’est un peu loin. On n’a pas eu peur, quand on est dans le match on ne prend pas conscience de l’ampleur des événements. » Les autorités s’activent déjà sur la même ligne.

Par la rédaction avec Footmercato

Laisser un commentaire

Top