Mercato : Arnaud Djoum en France

Cadre de Hearts en Ecosse et de la sélection du Cameroun, Arnaud Djoum a tapé dans l’œil de plusieurs clubs de Ligue 1. Le milieu de terrain, performant lors de la Coupe d’Afrique des Nations et de la Coupe des Confédérations, s’est confié sur ses objectifs et sur la possibilité de débarquer en France.

La Ligue 1 découvrira peut-être Arnaud Djoum (28 ans) d’ici la fin du mercato. Il y a quelques jours, nous vous expliquions que le milieu de terrain de Hearts of Midlothian figure dans le viseur de plusieurs clubs de l’élite dans l’Hexagone. Contacté par nos soins, le natif de Yaoundé a fait le point sur ces contacts et, plus généralement, sur son avenir, lui qui est sous contrat en Écosse jusqu’en juin 2019. « Des contacts en France ? Oui. Après la Coupe des Confédérations, où j’ai joué trois matches qui se sont plutôt bien passés pour moi, j’ai eu des retours positifs. Mon agent m’a dit que plusieurs clubs l’avaient contacté, comme Bordeaux, Saint-Étienne, Caen ou Montpellier. Ils sont venus aux renseignements. Ça continue, d’autres viennent aussi aux nouvelles. Moi, je préfère me concentrer sur le football. Je ne me mets pas trop de pression. Tout est possible jusqu’au 31 », a-t-il expliqué.

Le Camerounais, également passé par Anderlecht, Roda JC ou encore le Lech Poznan, s’est dit séduit par la perspective de rejoindre un championnat mis en lumière depuis l’arrivée de stars internationales telles que Dani Alves, Neymar, Mario Balotelli, Wesley Sneijder ou encore Luiz Gustavo. « Avec la venue de Neymar, des joueurs comme ça, ça donne envie. Tout joueur veut jouer contre des joueurs comme cela. Ce sont des choses qui attirent évidemment vers la Ligue 1 », nous a confié le Lion Indomptable aux 15 sélections, qui ne se ferme par ailleurs aucune porte. « Tout compétiteur veut aller le plus haut possible. J’essaie de donner le maximum sur le terrain, de faire les meilleurs matches possibles, pour, un jour, si tous les ingrédients sont réunis, pouvoir franchir un cap. Si mon club me donne son accord, alors, je partirai. Si non, je resterai », a-t-il assuré avant de poursuivre.

Plusieurs clubs de L1 sont venus aux renseignements

« Je suis un compétiteur. Je veux franchir une étape dans ma carrière à un moment donné. En France, en Angleterre, il y a beaucoup de championnats intéressants, que tout joueur aimerait disputer dans sa carrière. Mais je ne me mets pas de pression, il faut que je continue à travailler. Si le bon club vient et que mon club actuel est satisfait, je serais content de franchir un palier », a-t-il avoué. En attendant d’en savoir plus sur la fin de son mercato, l’international camerounais se concentre sur sa reprise. « Je suis revenu plus tard, après la Coupe des Confédérations. Tout se passe bien depuis mon retour. Le club a changé de coach pour certaines raisons. Pour moi, tout se passe bien. On a joué le premier match de championnat le week-end dernier, contre le Celtic (4-1, 1ère journée de Scottish Premier League). Ce n’était pas facile, mais tout va bien », a-t-il glissé, savourant ses performances en sélection nationale.

« La Coupe des Confédérations, c’était une grande expérience. Pouvoir se frotter à des grands joueurs, de haut niveau. Pour beaucoup, c’était une première. Il était important pour le Cameroun de montrer une belle image. On aurait voulu aller plus loin, mais on a essayé de tout donner. On sort de cette compétition content, car on a fait de bons matches contre de bonnes équipes. On n’a pas été ridicule, on a montré de quoi on était capable, on a répondu aux sceptiques, les mêmes qui nous critiquaient et nous sous-estimaient avant que l’on remporte la Coupe d’Afrique des Nations en début d’année. On a prouvé qu’on pouvait rivaliser avec de grandes équipes, même si on aurait pu faire mieux. On est content d’avoir affiché un bon visage », a-t-il conclu. Épanoui en sélection comme en club, Arnaud Djoum est prêt à aller plus haut. Avis aux amateurs.

Laisser un commentaire

Top