Ligue 1 : Nkoulou et l’OL corrigés à domicile par Guingamp 3-1

Si Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas ne veulent pas parler de crise, les chiffres sont là, l’OL réalise son pire début de saison depuis 34 ans. C’est dire si la rencontre contre Guingamp au Parc OL revêt d’une importante capitale. Et pour ce match face au club breton, le coach rhodanien a décidé de repasser en 4-3-3 notamment du fait de l’absence pour suspension de Nabil Fekir. Un schéma tactique qui a fait ses preuves l’an passé et qui avait permis à l’OL d’effectuer une incroyable deuxième partie de saison. Quant à Guingamp, c’est avec une équipe compacte taillée pour le jeu en contre qu’Antoine Kombouaré va tenter de surprendre le septuple champion de France.

Dès le début du match, l’OL contrôle le jeu, et dès la deuxième minute, c’est Lacazette qui lance la première offensive lyonnaise. L’international tricolore décale Darder, qui échoue seul face à Johnsson. Sur le corner qui suit, Alexandre Lacazette reprend de la tête, mais cette dernière passe juste au-dessus de la barre. Lyon ne relâche pas sa pression et un coup franc de Rybus fait trembler l’EAG et frôle le poteau du portier suédois. Guingamp résiste et s’offre quelques contres par l’intermédiaire notamment de Jimmy Briand. Lyon reste trop brouillon et multiplie les tentatives hors cadre. Et à la 24e minute, c’est le central guingampais Christophe Kerbrat qui est à deux doigts de battre Lopes d’une reprise acrobatique sur corner. Peu avant la demi-heure de jeu, c’est encore Darder qui se met en valeur. Après un superbe jeu à trois entre Lacazette, Tolisso et le milieu espagnol, ce dernier échoue encore sur Johnsson parti comme une fusée à sa rencontre. La rencontre bascule finalement sur penalty. Suite à une faute de Mustapha Diallo sur Gonalons, Alexandre Lacazette fait oublier sa tentative ratée contre Buffon et ouvre le score face à l’EAG (37e). A la mi-temps, l’OL mène 1-0 grâce au 99e but de la carrière professionnelle de Lacazette avec son club formateur, un minimum à la vue des nombreuses occasions ratées par Lyon en première période face à l’EAG.

Marcus Coco plombe l’OL !

Dès le retour des vestiaires, l’OL est cueilli à froid par le club breton qui égalise à la surprise générale par l’intermédiaire de Yannis Salibur. Stoppés dans leur élan, les Lyonnais déjouent totalement et encaissent rapidement un second but par l’intermédiaire de Marcus Coco, bien servi dans la surface par Jimmy Briand (51e) suite à une erreur de relance de la défense rhodanienne. Sans doute sérieusement recadrés par Antoine Kombouaré, les Bretons sont métamorphosés et jouent tous les coups à fond. L’OL est sonné et peine à retrouver ses esprits dans un parc OL qui commence à siffler et à s’impatienter. Lacazette, l’un des rares lyonnais à apporter le danger devant, provoque dans la surface et s’écroule. L’arbitre ne bronche pas malgré une faute évidente d’Ikoko (59e). L’OL est sur un fil et n’est pas loin d’encaisser un troisième but. Sur une passe en retrait mal ajustée de Tolisso, Lucas Deaux récupère et tente de servir son coéquipier mais sa passe heurte un défenseur lyonnais dans la surface (62e). A la 65e minute, Bruno Genesio tente un coup. Sergi Darder, qui a beaucoup raté ce soir, cède sa place à Mathieu Valbuena, qui s’écroule trois minutes après son entrée en jeu. L’épaule droite de l’international tricolore est déboîtée et l’ancien Marseillais est obligé de sortir, remplacé par Aldo Kalulu après avoir touché un seul ballon. Mais rien ne va pour Lyon qui va encaisser un terrible troisième but.

Sur un dégagement de Johnsson, Marcus Coco, intenable dans cette deuxième période et qui avait failli signer à l’OL l’été dernier, s’amuse de toute la défense lyonnaise. Après avoir éliminé Rafael, Coco se joue facilement de Nkoulou et foudroie Lopes d’une frappe sous la barre sous la bronca du Parc OL (77e). Les hommes de Genesio n’y arrivent pas, et il n’y a bien que Lacazette pour s’offrir une dernière occasion bien repoussée par le portier suédois. L’EAG s’offre la dernière occasion du match par Ludovic Blas mais Lopes sauve son club d’une véritable déroute (90e). Cette terrible défaite de l’OL(3-1) va laisser des traces. Lyon est en crise et va devoir rapidement prendre les mesures nécessaires pour ne pas sombrer. L’étau se resserre sur Bruno Genesio. Désormais 8e au classement de L1 à 10 points de Nice, le septuple champion de France laisse filer son adversaire du soir impressionnant de réalisme et désormais 5e de Ligue 1…

Laisser un commentaire

Top