Léon Aimé Zang : « Le manque de compétition nous a tué aujourd’hui »

Malgré la victoire de son équipe 1-0 face à Niary Tally ce dimanche, le président d’Apejes de Mfou Aimé Léon Zang n’avait pas l’air émoustillé. « Vous avez vu le match, ce n’était pas facile, on est aux forceps. Heureusement que ce but est venu presque à la fin du match nous donner un peu de moral. Nous avons passé le temps à balancer les ballons contre une équipe qui a de grands gabarits. Je crois qu’il faudrait qu’on essaie de rectifier le tir au retour, qu’on essaie de jouer sur les côtés, de maximiser sur le plan technique parce que nous avons des enfants très techniques. Le manque de compétition nous a tué aujourd’hui parce que les enfants étaient à court physiquement, je n’ai pas reconnu beaucoup. L’équipe adverse est à la 11e journée et possède un plus sur nous. Mais qu’à cela ne tienne, au retour on va essayer de rectifier le tir et voir comment on va aller défendre notre but. » A-t-il réagi avant de se prononcer sur les raisons de l’absence de Gouet Oum. « Il était avec nous, il était à l’hôtel mais les fiches qui sont venues du côté de la CAF n’avaient pas son nom. On était 20 mais finalement c’est 17 qui ont pris part au match au lieu de 18 parce que la CAF n’a pas sorti les licences de tous nos joueurs. J’espère que d’ici mardi ce sera résolu pour que à Dakar nous ayons tout notre effectif. C’est ce qui a causé la lourdeur qu’on a eue au milieu de terrain parce que on était obligé d’aligner Kofana et Acham qui sont pratiquement dans le même registre. Or, on savait que c’est Oum Gouet qui devait mener ce milieu de terrain en l’absence de Boya qui est déjà parti en Allemagne. On était obligé de faire avec. » A réagi le patron d’Apejes de Mfou.

Par Sylvain KWAMBI à Yaoundé

Laisser un commentaire

Top