Hervé K (promoteur du FESNAS) : « il était important d’accorder une tribune d’expression et de valorisation des supporters »

Rencontré à l’issue de la conférence de presse donnée par le comité d’organisation du « FESNAS », Hervé K. le promoteur de l’événement a planté le décor de la première édition prévue le 09 décembre prochain.

Quelles sont les motivations de l’organisation du FESNAS ? 

Il est question pour nous de valoriser ces messieurs et dames qui contribuent à la quête des résultats et des performances de leurs équipes respectives. Ils en font même souvent plus que les acteurs qui sont sur l’aire de jeu. Nous avons ces supporters qui accompagnent tout la saison sportive les clubs de foot, de basket et bien d’autres disciplines sans avoir des récompenses, ils contribuent sur le plan financier à travers leurs tickets d’accès au stade, ils bravent les intempéries, abandonnant très souvent leur occupations et familles pour venir soutenir le sport. Leurs clubs à la fin de la saison ne sont pas souvent champions, pas de place africaine, pas de coupe du Cameroun, luttent souvent même contre la relégation, mais ils sont toujours là pour leur passion. Il était donc important de leur accorder une tribune d’expression et de valorisation pour les remercier et les encourager. C’est ce qui justifie la mise sur pied du FESNAS.

Comment avez-vous eu cette idée ?

L’idée est partie de l’émission « la tribune des supporters » sur Equinoxe radio, et vu l’engouement qu’avaient les supporters à participer au programme, on a jugé nécessaire de créer donc cette plate forme. Sa mise en œuvre n’a pas été facile, heureusement grâce à des connaissances qui ont adhéré, et aussi avec la contribution des inconditionnels de la tribune des supporters, on a mûri le projet et aujourd’hui on est à la phase pratique qui sera pour nous une première expérimentation.

A quoi devrait-on s’attendre pour cette première édition ? 

Il y aura des matchs de football, et à cette occasion, les supporters se frotteront à leur pire ennemi à savoir les arbitres, ceux qui subissent leurs caprices notamment les entraineurs, et aussi aux journalistes. A coté de çà il y aura des récompenses et bien d’autres articulations festives, car cette journée est une sorte de 3e mi-temps en continu avec pour principal acteur, le supporter qui sera célébré.

Comment mobilisez-vous les supporters ? 

Pour la mobilisation nous avons utilisé tous les canaux possibles, les groupes de fans clubs, les médias et autres réseaux sociaux, c’est le lieu ici de remercier les média pour le travail d’accompagnement qu’ils font afin que cette journée du 9 décembre soit une fête mémorable et populaire. Nous allons faire le bilan à la fin pour voir comment améliorer pour la prochaine édition.

Par Sylvain KWAMBI

Laisser un commentaire

Top