CAN 2019 : Tombi A Roko légitimé par le chef de l’Etat

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est plongée dans une profonde crise politique depuis quelques années. La situation ne semble pas prête de s’arranger malgré la médiation de la Fédération internationale de football (Fifa) qui a récemment organisé une réunion de crise à Conakry. Cela n’empêche pas Tombi A Roko de poursuivre son mandat. Nommé vice-président du comité d’organisation de la CAN 2019 ce vendredi par le chef de l’Etat, ce dernier a reçu une bonne dose de sérénité pour avancer.

Le Président de la République du Cameroun a signé ce vendredi un décret mettant en place les membres du Comité d’Organisation de la CAN 2019. Il sera présidé par le Ministre des Sports, Pierre Ismael Bidoung Mkpatt. Le Patron des sports sera assisté du président de la Fédération camerounaise de Football, Tombi A Roko Sidiki. Dans un contexte marqué par l’intensification d’interminables batailles autour de leur légitimité, cette nouvelle apparaît comme une bonne bouffée d’oxygène pour les locataires de la forteresse de Tsinga qui ont sûrement passé une journée de vendredi arrosée de champagne pendant que leurs dissidents étaient naturellement aux abois. Ceux qui doutaient encore de la position de l’Etat du Cameroun dans cette affaire sont désormais éclairés et savent donc à quoi s’en tenir. Conforté par sa nomination, Tombi A Roko a l’occasion de consolider son fauteuil via les efforts qu’il faut consentir dans le cadre de l’organisation de la CAN 2019. Le premier défi que doit relever ce comité mais à qui le dira-t-on encore est de gagner la bataille qui l’oppose au bureau de la CAF dont la propension à déposséder le Cameroun de l’organisation a pris des proportions avec les derniers propos tenus par le président de la CAF, le Malgache Ahmad.

Par Franck Berlio

Laisser un commentaire

Top