CAN 2016 : Charles Ndongo rassure

Présent dans les travées du stade omnisports de Yaoundé dimanche lors du match amical qui opposait le Cameroun au Kenya (2-1), le directeur général de la CRTV a tenu à rassurer les spectateurs de la télévision nationale à quelques jours du coup d’envoi de la CAN 2016. « Je pense que les téléspectateurs peuvent confirmer qu’il y a une révolution en qualité d’image. Ce sont les images haute définition et je crois que les téléspectateurs peuvent le confirmer ce soir après ce qu’ils ont vu. Il y a aussi la gamme de possibilités qui s’élargit. Nous étions habitués à travailler avec six caméras, nous en avons déployés douze cet après-midi et nous pourrions même aller jusqu’à vingt caméras. Il y a les ralentis qui prennent seize angles différents. Vous pouvez donc voir la même image sur seize angles différents. Evidemment en terme de fiabilité on ne peut pas trouver mieux. Je dois vous dire que à l’échelle de l’Afrique, il n’y a pas deux ou trois pays qui peuvent déployer un tel plateau technique. Nous avons toutes les raisons d’être fiers, toutes les raisons de rendre hommage au ministre de la communication, notre président du conseil d’administration qui a pris en main ce dossier et qu’il a conduit des mains de maître. Nous avons toutes les raisons naturellement de dire merci au chef du gouvernement qui a coordonné l’action gouvernementale. Et naturellement il faut aussi rendre hommage au premier des acteurs camerounais, le président de la République Paul Biya qui a rendu possible les deux compétitions c’est à dire la CAN féminine qui arrive là dans quelques jours et la masculine qui va arriver dans trois ans. Je pense qu’il y a de belles occasions pour les camerounais de se détendre ». A confié Charles Ndongo à nos confrères de la CRTV.

Par Franck Berlio

 

 

 

Laisser un commentaire

Top