Cameroun-Chili (0-2) : les notes (salées) des lions

Le Cameroun a été battu dimanche soir pour son premier match dans la Coupe des 
confédérations 2017. A force de pousser, le Chili a fini par faire craquer 
Lions indomptables en marquant deux buts à neuf minutes de la fin. Les 
lions indomptables qui étaient sur le point de réaliser un petit exploit 
ont vu leurs efforts se liquéfier à cause des erreurs défensives. 
Les notes des lions.
AB KK
  
Ondoa (5,5) : Le gardien de Séville s’est montré relativement costaud dans ses cages 
et réalisé des parades décisives pour garder le Cameroun en vie pendant 
longtemps dans cette rencontre. Fuenzalida (6e), Isla (13e), Puch (25e) 
ou encore Diaz (27e) ont été tétanisés.
 
Fai (4) : N'eût été son erreur de marquage sur le but de Vidal, il aurait fait 
un énorme match à un poste d'arrière gauche auquel il n'est pas habitué. 
8396b

Mabouka (4,5) : Défensivement, il a été rarement reprochable. Mais offensivement, il 
a été inexistant et n'a pas apporté l'efficacité escomptée.  

Ngadeu (4,5) : Égal à lui-même, il a bien tenu son rôle défensivement jusqu'à la 
91e minute lorsqu'il a oublié Alexis Sanchez. 

Teikeu (5) : Dans la mentalité, il a bien son job comme souvent, offrant un 
mélange de hargne et de pugnacité. Sans la vidéo, il se serait même offert un but à la 16e minute.  

Anguissa Zambo (4,5) : Il s'est montré soucieux de proposer des solutions dans 
l'entrejeu. Mais il s'est à plusieurs reprises raté dans ses choix.  

Siani (5) : Il n’a jamais lésiné ses efforts, multipliant les courses, 
offensives ou défensives. Toujours là pour montrer le bon exemple jusqu'à 
son remplacement par Moumi Ngamaleu.   

Djoum (4,5) : Visiblement trop emprunté, il a été pris souvent par le milieu adverse. 
Si les attaquants chiliens se sont retrouvés à plusieurs reprises devant les buts 
camerounais c'est aussi parce qu'il y avait beaucoup de failles devant 
la défense centrale. Il n'y est pas pour rien.  

Moukandjo (4,5) : Par ses dribbles et ses accélérations sur le côté gauche de l'attaque 
camerounaise, il a suffisamment créé le danger mais il n'a pas pu faire la différence.  

Bassogog (4,5) : Trop peu pour le meilleur joueur de la CAN 2017 qu'il est. Si personne ne 
conteste son talent, il est difficile de saluer ses efforts dans ce match. Techniquement 
toujours aussi précieux, il n'a pu se montrer efficace.  

Aboubakar (4,5) : Il nous a habitué à ses buts venus d'ailleurs. Hier, on a attendu une 
nouvelle prestation hors-norme en vain. Mais si l'attaquant de Besiktas s'est montré 
discret, c'est parce qu'il a été peu sollicité.  

Par la rédaction

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Top