Alvine Njolle : « le coach prend des dispositions »

Retenue en club pour la ligue des champions, Alvine Njolle, la joueuse du FC Minsk espère qu’elle participera à la CAN de football féminin afin d’aider le Cameroun à atteindre ses objectifs dans cette compétition.

Quelle appréciation faites-vous du tirage au sort ?

C’est un tirage au sort assez difficile pour le Cameroun, surtout avec l’Afrique du sud et le Zimbabwe qui reviennent des jeux olympiques. Il y a aussi l’Égypte qui est une très bonne équipe. Vous comprenez qu’il va falloir batailler dur pour espérer sortir de cette poule qui n’est pas évidente et qui est à mon avis le groupe de la mort.

Faut-il rappeler que le Cameroun a été privé des JO par le Zimbabwe ?

Oui c’est l’occasion de prendre notre revanche sur cette équipe qui nous a privé des JO. Mais on respecte cette équipe et tout dépendra de la manière dont nous allons aborder la rencontre.

Vous faites partie des footballeuses professionnelles qui manquent encore à l’appel. Quelle est votre situation en club ?

Nous sommes encore retenues en club pour l’UEFA qui débute dans quelques jours. Faut-il savoir que les clubs ne sont pas obligés de nous libérer vu que la CAN n’est pas dans le calendrier FIFA. Mais le coach prend des dispositions pour qu’au moment venu nous puissions être disponibles pour servir notre pays.

Si vous êtes retenue, vous disputerez cette CAN à domicile dans quel état d’esprit ?

Lorsque vous jouez une compétition à la maison il faut tout faire pour satisfaire les compatriotes qui viennent vous motiver au stade. La pression monte au fur et à mesure qu’on avance vers la compétition mais nous allons tout faire pour être à la hauteur.

Quels sont vos objectifs ?

Allez le plus loin possible. Le rêve de caresser le trophée au soir du 3 décembre est si grand pour nous car nous savons que ça va non seulement faire plaisir au Cameroun, mais aussi confirmer notre statut de reine de la forêt.

Par Sylvain Kwambi

Laisser un commentaire

Top